Alors que les suspendus sont remerciés, les politiques s’en mettent plein les fouilles !

Politique, Santé

mise à jour le 26/07/22

L’association Amitié-Solidarité et les collectifs BonSens.org, les Mamans Louves, les Blouses Blanches, Réinfo Covid, apportent leur soutien aux soignants suspendus depuis le mois de septembre 2021 parce que non « vaccinés » contre le Covid-19. Le chômage non indemnisé pour convaincre de se faire injecter un produit expérimental, c’est la méthode Macron fondée sur « la pédagogie et la conviction ».


De sains principes que ne désavouera pas le patron du Syndicat des commissaires de la police nationale, David Le Bars, interrogé sur le rôle de la police au moment du confinement : « Les policiers qui vont se retrouver sur cette mission extrêmement sensible vont surtout avoir un rôle de pédagogie et de conviction. » Par « pédagogie et conviction », il faut entendre « amendes et prison ». Il ne faudrait pas croire l’État totalement indifférent à l’avenir de ceux qui ont été privés de leur emploi. Ainsi l’avenir des anciens ministres est-il, lui, suspendu à un gros, très gros chèque.

Coluche : « Les hommes naissent libres et égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres »

Roselyne Bachelot, ex-ministre de l’Écologie et du Développement durable, ex-ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports et de la vie associative, ex-ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, ex-ministre de la culture, va-t-elle redevenir simple animatrice radio et télévision ? En tout cas, on ne s’inquiète pas trop, puisqu’elle va à nouveau percevoir sa retraite (suspendue le temps de son ministère), liée à ses anciens mandats parlementaires, depuis l’âge de 60 ans. Montant ? 5 000 à 6 000 euros par mois. Il lui reste aussi des livrets défiscalisés pour un montant de 925 000 euros chez BNP Paribas. On ne sait pas trop comment elle a fait pour crever leur plafond pourtant fort limité. En cadeau d’adieu, elle a reçu le grade de commandeur de la légion d’honneur le 14 juillet 2022.

Jean-Michel Blanquer, ex-ministre de l’Éducation nationale du gouvernement Castex jusqu’au 20 mai 2022, Comme tous les ministres, il continue à toucher les 10 000 € et des poussières de son indemnité pendant trois mois et comme pour tous les anciens ministres, un bureau avec secrétaire est mis à sa disposition, ainsi qu’une voiture avec chauffeur. Le tout à vie, s’il le désire. Fort heureusement, il n’est pas à la rue car il possède deux domiciles (914 000 euros). Il a été récompensé d’une belle légion d’honneur toute neuve au 14 juillet 2022, le même jour que Line Renaud et Claire Chazal.

Brigitte Bourguignon n’a pas eu le temps, lors de son passage éclair au ministère de la Santé, de publier sa déclaration de patrimoine. Alors, on s’interroge. Va-t-elle se retrouver à la rue ? Elle n’est plus ministre mais retrouve sa fonction de conseillère départementale du Pas-de-Calais (2 700 € brut/mois). On ne sait pas comment elle va s’en tirer. On lui souhaite bonne chance. Le 14 juillet, pour la récompenser de sa brève mais très grande docilité, elle a reçu la Légion d’honneur.

Jean Castex, un des fonctionnaires les mieux payés grâce au cumul des fonctions, deviendra président du conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France : indemnité annuelle de 42 000 euros, pour une présence au conseil d’administration tous les deux mois. Un vrai boulot de retraité ! Accessoirement, il fait, lui aussi, partie des nombreux décorés de la légion d’honneur du 14 juillet 2022.

Martin Hirsch est parti de la direction générale de l’AP-HP fin juin. Est-il nécessaire d’apporter une aide à sa réinsertion ? En principe il y a déjà pensé par lui-même puisqu’il est président-fondateur de l’Institut de l’engagement dont le Campus en est à sa 4e édition (jusqu’au 6 juillet). Les partenaires en sont : la Fondation Bettencourt-Schueller, Bouygues, France Invest, BNP Paribas, Groupe Casino, Crédit Suisse, Lazard Frères Gestion, Accenture, IBM, L’Oréal, Rothschild &Co, Weil, Weinberg Capital Partners, Vinci. Sans reprendre souffle, à partir du 5 juillet, Martin Hirsch est non seulement maintenu en détachement, mais également réintégré dans ses fonctions et à son rang de conseiller d’État (5 600 € à 6 400 € brut + primes). Sa création de l’Institut de l’engagement lui avait valu la légion d’honneur en 2012.

Jean-Yves Le Drian avait quitté la présidence du conseil régional de Bretagne ( 5 600 €/mois) pour devenir ministre de l’Europe et des Affaires étrangères du gouvernement Castex. Il a tout son temps à présent pour remplir sa lourde tache de conseiller régional de Bretagne (3 000 €/mois). En feu d’artifice d’une longue carrière, il a reçu la légion d’honneur le 14 juillet.

Amélie de Lombard de Montchalin, ex-ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, ex-ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, que va-t-elle bien devenir ? Amélie, en tant que ministre de la Transformation publique, avait confié une mission en 2019, au Boston Consulting Group où travaillait son mari Guillaume de Montchalin, sur l’amélioration de l’accueil téléphonique des services publics pour une modeste facture de 358 200 euros. En retour, Guillaume aura sûrement l’élégance de pourvoir aux dépenses de son épouse Amélie. En tout cas l’État a eu celle de ne pas l’envoyer en prison…

Marlène Schiappa, ex-secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, ex-ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, a tenté de se refaire à New York. Elle a été vue en réunion à l’ONU, au consulat de France et en compagnie de personnalités comme l’icône de la mode américaine et philanthrope Diane von Furstenberg. Emmanuel Macron a eu pitié et a fini par la nommer secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale et solidaire et de la Vie associative dans le gouvernement Borne 2. Elle est sauvée ! avec 9 629,08 € brut par mois + logement de fonction, accès gratuit au réseau SNCF, voiture de fonction et chauffeur, quota de déplacements aériens.

Olivier Véran n’est plus ministre de la Santé depuis le 20 mai, mais… il s’est transformé en ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Vie démocratique. À peine le temps de toucher un mois de salaire (10 000 € brut) que le voilà, le 4 juillet, réincarné en ministre délégué chargé du Renouveau démocratique. C’est nouveau, ça vient de sortir. Comme cela ne devrait pas lui prendre tout son temps, il est également porte-parole du gouvernement.

La fraternité n’est pas un vain mot pour notre République, mais pas pour tout le monde.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !