Affaire du « Nazi sans prépuce » : La directrice de France Inter et épouse du pro-israélien Raphaël Enthoven suspend Guillaume Meurice

Guillaume Meurice a été convoqué à un entretien préalable à un possible licenciement suite à ses déclarations sur France Inter : « Il y a certaines choses qu'on peut dire. Si je dis 'Netanyahou est une sorte de nazi, mais sans prépuce', c'est acceptable. Le procureur a confirmé que c'était bon ».

mise à jour le 03/05/24

Guillaume Meurice est suspendu par Radio France pour ses propos sur Benjamin Netanyahou, suscitant des inquiétudes quant à la liberté d’expression dans le service public.

Ce remake de sa blague sur le prépuce de Netanyahou lui vaut maintenant une convocation par Adèle Van Reeth, directrice de France Inter et épouse du philosophe pro-israélien Raphaël Enthoven, pour un entretien qui pourrait bien mener à son licenciement.

Guillaume Meurice, chroniqueur sur France Inter, a annoncé jeudi 2 mai sur les réseaux sociaux avoir été convoqué à un entretien préalable par Radio France. La direction de l’entreprise a confirmé cette information et a précisé que Guillaume Meurice était suspendu de l’antenne en attendant cet entretien. Le chroniqueur ne participera donc pas à l’émission « Le Grand dimanche soir » du dimanche 5 mai sur France Inter.

« Dans l’attente de cet entretien, Guillaume Meurice est suspendu de l’antenne – avec maintien de sa rémunération – et ne participera donc pas au Grand dimanche soir de dimanche 5 mai sur France Inter ».

Pourtant, cette blague sur le membre du génocidaire de Gaza avait été validée par la justice française. « Le procureur a dit que c’était bon. C’est la première fois qu’une de mes blagues est autorisée par la loi », avait déclaré Meurice.

Mais France Inter, par la voix de sa directrice et de ceux qui l’entourent, ne l’entend pas de cette oreille…

Cette censure fait résonner les mots de l’ancien Premier ministre, Dominique de Villepin, dans l’émission Quotidien, qui lui vaudront d’être accusé d’être antisémite, et dans laquelle il dénonçait :

« les artistes ne doivent pas se soumettre à la dictature de la pensée commune. On voit en filigrane à quel point la domination financière sur les médias, le monde de l’art, de la musique, pèse lourd. Ils ne peuvent pas dire ce qu’ils pensent tout simplement parce que les contrats s’arrêtent immédiatement. »

Rappelons les menaces à peine voilées de l’avocate Muriel Ouaknine-Melki, également présidente de l’OJE (Organisation Juive Européenne), qui avait tenu à mettre en garde l’humoriste.

« En ces temps particulièrement troublés pour l’ensemble de la communauté nationale, nous considérons que les propos tenus par Guillaume Meurice, sous couvert d’humour, incitent à la haine et banalisent l’antisémitisme. Guillaume Meurice est à un tournant et il serait bien inspiré de s’arrêter. Dieudonné a commencé comme ça. Il serait dommage qu’il prenne le relais. »

Difficile de faire l’impasse sur cet acharnement sans mentionner l’humoriste Dieudonné. En décembre 2003, sur le plateau d’« On ne peut pas plaire à tout le monde », le talk-show de Marc-Olivier Fogiel sur France 3, il avait interprété un colon israélien, ce qui lui avait valu d’être excommunié des médias et diabolisé. Malheureusement, l’acharnement se poursuit encore aujourd’hui et les forces de l’ordre interviennent maintenant directement dans ses spectacles pour l’empêcher de faire son métier !

À l’époque, quelques personnalités avaient tenté de le soutenir, mais elles avaient rapidement été rappelées à l’ordre et avaient préféré se mettre en retrait, de peur de subir le même sort que Dieudonné.

L’histoire retiendra cette dernière chronique de Guillaume Meurice sur France Inter. La blague de trop que n’aura pas supporté le pouvoir en place…

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Pas encore de commentaire sur "Affaire du « Nazi sans prépuce » : La directrice de France Inter et épouse du pro-israélien Raphaël Enthoven suspend Guillaume Meurice"

Laisser un commentaire

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Humour

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous