La filiale russe d’Inter RAO suspend l’approvisionnement en électricité de la Finlande pour non-paiement

Économie, Politique

mise à jour le 14/05/22

HELSINKI, 13 mai – RIA Novosti. Inter RAO suspendra l’approvisionnement en électricité de la Finlande en raison d’un défaut de paiement, a annoncé RAO Nordic Oy, une filiale de la société russe. Juste au moment où la Finlande veut rejoindre l’Otan, qui se heurte d’ailleurs au véto de la Turquie.
« Nous sommes contraints de suspendre les importations d’électricité à partir du 14 mai. Nous espérons que la situation s’améliorera bientôt et que le commerce de l’électricité avec la Russie pourra reprendre », a déclaré la société.


Les livraisons s’arrêtent à partir de 1 heure le 14 mai. RAO Nordic Oy a précisé que l’électricité vendue sur la bourse Nord Pool depuis le 6 mai n’a pas été payée. Pour cette raison, l’entreprise, à son tour, n’a pas pu payer son importation depuis la Russie.

Dans le même temps, Fingrid, le gestionnaire de réseau finlandais, affirme que rien ne menace le marché de l’électricité dans le pays. « Les importations manquantes peuvent être compensées sur le marché de l’électricité en important plus d’électricité de Suède et en partie grâce à la production nationale  », a déclaré le vice-président de Fingrid, Reimy Päivinen.

Inter RAO est le seul opérateur russe d’exportation et d’importation d’électricité. Fin 2021, les exportations d’électricité vers la Finlande s’élevaient à 8,2 milliards de kWh, soit 37 % des exportations totales de l’entreprise. Auparavant, les autorités finlandaises avaient refusé de payer le gaz russe en roubles. Les médias ont écrit que Moscou, en réponse à cela, pourrait arrêter l’approvisionnement en carburant à partir du 13 mai. Le Kremlin a démenti cette information.
Début mai, Helsinki a également abandonné la construction de la centrale nucléaire Hanhikivi-1 avec Rosatom. La partie finlandaise a déclaré que ces dernières années, le projet aurait connu des retards importants et croissants dans le projet, et les événements en Ukraine ont exacerbé les risques.

[NDLR : Comble de malchance, après 12 ans de retard de construction, le réacteur nucléaire finlandais EPR d’Olkiluoto, construit par Arena-Siemens, devrait encore retarder sa date de démarrage au 27 mai, pour une production normale en septembre, si tout va bien… ]

Traduction Le Média en 4-4-2

partage cet article !