Après l’électricité, la Russie coupe le gaz à la Finlande pour non-paiement en roubles

Économie, Géopolitique

mise à jour le 22/05/22

Après la Pologne et la Bulgarie, c'est à la Finlande que Gazprom Export suspendra les livraisons de gaz. À partir du 21 mai, la société finlandaise Gasum ne recevra plus de gaz russe en raison du non-paiement en roubles du gaz livré en avril.

La société finlandaise de gaz d’État Gasum a refusé de payer en roubles les livraisons de gaz de la Russie. Elle a fait appel à un arbitrage sur le contrat à long terme. Or, Vladimir Poutine a bien précisé que « si de tels paiements ne sont pas effectués, nous considérerons cela comme un défaut de la part des acheteurs […] et les contrats existants seront annulés. »

Vendredi, le porte-parole du président Dmitri Peskov, a déclaré que la Russie ne fournira pas de gaz à quiconque gratuitement. Avec l’exclusion de la majorité des banques russes du système Swift au début de la guerre et les sanctions sur les actifs des pouvoirs publics, la Russie – et notamment la banque centrale russe – fait face à un manque de devises et de réserves de change, qui ont été gelées. Le paiement du gaz peut être fait en dollar ou en euro, mais sur un compte de la banque Gazprom, qui le convertira en rouble. Le montage financier proposé par Poutine lui permet « de s’assurer que ces paiements arrivent dans une banque russe, qui lui est favorable » et ainsi d’être « sûr que ses actifs ne seront pas gelés. »

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !