Pour l’homme politique allemand Waldemar Gerdt, Poutine a déclenché un séisme sur le paiement en roubles et fissuré la coalition

Politique

mise à jour le 24/03/22

Lors d’une émission russe Full Contact de la radio Vesti FM, le journaliste Vladimir Soloviev s’est entretenu avec l’homme politique allemand Waldemar Gerdt (député du Bundestag de 2017 à 2021). Quelles ont été les réactions des politiques occidentaux face à la déclaration de Vladimir Poutine ? La coalition est-elle toujours déterminée ?


Soloviev a demandé quelle a été la réaction des politiques à l’annonce du président russe de faire payer en roubles le gaz russe. La réponse est sans appel : « Bien sûr que c’est un choc ». Waldemar Gerdt ajoute que si Joe Biden vient à Bruxelles ce jeudi 24 mars 2022 au lendemain de l’annonce de Vladimir Poutine, c’est qu’il est très conscient du coup porté : « La coalition de l’Occident a commencé à chanceler ». Waldemar Gerdt estime que le président des États-Unis vient arrondir les angles et rassurer : « Bien sûr, Biden viendra nous convaincre que le grand frère outre-mer ne nous quittera pas, qu’il faut tenir, il faut écraser la Russie« . Le sacrifice de l’Europe en tant que vassal des Etats-Unis est toujours au programme américain.

Autre pays hostile à la Russie et qui doit se soumettre au rouble, le Japon, est face à un dilemme d’ordre technique. Le ministre japonais des Finances Shunichi Suzuki a déclaré qu’il ne savait pas comment payer le gaz en roubles : « Franchement, nous ne comprenons pas encore très bien les objectifs et comment cela sera réalisé. » Mais il faudra bien se creuser les méninges, puisque la Russie a fourni au Pays du Soleil Levant 9 % des importations totales de GNL (Gaz naturel liquéfié) du Japon de 74,32 millions de tonnes en 2021 et 4 % des importations totales de pétrole brut (2,48 millions de barils par jour).

Vladimir Poutine a, semble-t-il, porté un coup de maître en répondant aux sanctions des pays hostiles. La devise russe s’est renforcée face aux monnaies américaine et européenne : 96,18 roubles pour un dollar après l’annonce du chef du Kremlin du paiement du gaz en roubles et la coalition se fissure de toutes parts. L’Oncle Sam va devoir trouver les mots pour colmater toutes les brèches… en attendant les prochaines annonces de Poutine qui n’hésitera pas à en rajouter une couche.

Un dicton chinois dit : « C’est à celui qui a accroché la clochette au tigre de la décrocher »

Ou peut être que les occidentaux devraient écouter les paroles sages de Lu Shaye, Ambassadeur de Chine en France « Les grands pays ne doivent pas instrumentaliser les petits pays comme des pions pour leurs propres intérêts égoïstes. L’architecture de la sécurité en Europe doit être construite conjointement par les pays européens au lieu d’être dictée par d’autres pays. »

Marcel D. Le Média en 4-4-2

partage cet article !