Italie : malade après le vaccin Moderna, il meurt à 16 ans.

Santé

mise à jour le 02/09/21

Il venait d'avoir 16 ans la semaine dernière. Mosheur Rahman est décédé lundi à l'hôpital dell'Angelo de Mestre (Venise) de cause non élucidée. Sa famille a déposé une plainte auprès du ministère public pour demander une autopsie.

Mosheur Rahman est venu en Italie du Bangladesh — son pays d’origine — pour rejoindre sa famille qui vit à Marghera depuis des années : son père travaille chez Fincantieri. La mort du jeune homme a choqué la communauté bengalie, qui s’est rassemblée devant l’Interspar de Via Torino où, devant au moins 60 personnes, son père et quelques porte-parole ont raconté ce qui s’était passé. 

« C’était un garçon en bonne santé », assure Prince Howlader, porte-parole de la communauté et parent du jeune homme, « Il y a trois semaines, il a reçu le vaccin Moderna, puis il a commencé à se sentir mal. » Nous ne voulons pas dire qu’il existe un lien entre le vaccin et le décès, mais nous voulons comprendre ce qui s’est passé. C’est pourquoi Howlader a accompagné la famille du garçon au poste de police pour déposer une plainte et demander une autopsie. 

« Au cours des dernières semaines, Mosheur s’est rendu trois fois aux urgences parce qu’il n’allait pas bien, il avait de la fièvre et une forte migraine, mais il a toujours été renvoyé chez lui », a poursuivi M. Howlader. 

Il est resté à l’hôpital pendant une semaine et a été transféré aux soins intensifs, où il est décédé. La famille n’a pas encore reçu de communication officielle sur la cause. Nous ne disons pas que c’est la faute des médecins, mais nous voulons de la clarté. Nous voulons comprendre la cause de la mort. Nous avons entendu parler de méningite, mais aucune explication claire n’a été donnée.

Le chagrin de la communauté bengalie

Les porte-parole de la communauté bengalie ont déclaré à plusieurs reprises que Mosheur était un garçon en bonne santé, sans problème de santé. Une première hypothèse est que le jeune homme souffrait d’une maladie dont la famille ignorait l’existence. Les proches veulent des réponses claires, car à deux reprises, Mosheur aurait été renvoyé chez lui après s’être présenté à l’hôpital. La dernière fois seulement, la semaine dernière, il a été admis à l’hôpital dell’Angelo, où en peu de temps son état s’est aggravé au point qu’il a dû être transféré à l’unité de soins intensifs, où il est décédé au bout de quelques jours. 

Né à Faridpur, au Bangladesh, Mosheur Rahman est arrivé en Italie il y a seulement six mois. Il vivait à Marghera, avec sa mère, ses deux frères (un aîné et un cadet) et son père, qui était en Italie depuis de nombreuses années. Peu avant son départ, il avait fait un prélèvement positif. Un deuxième contrôle a montré qu’il s’agissait d’un faux positif et il a pu se rendre en Italie, où il voulait construire son avenir.

Traduction Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !