C’est la rentrée pour les « vaccins » contre le Covid-19

Santé

mise à jour le 08/09/22

Variole du singe, énergie en berne, dette de 2 000 milliards, rien ne va plus. Les jeux sont faits ! Pas du côté des laboratoires pharmaceutiques. Il veulent booster l’économie avec les vaccins Covid-19. Cette affaire a bien marché jusqu’à présent. Alors, le ministère de la Santé continue la publicité.


Brigitte Bourguignon ou la vertu récompensée

Brigitte Bourguignon a été récompensée de sa courte prestation de ministre de la Santé par un poste d’inspectrice générale des affaires sociales. Salaire 6 445,69 €, mais 10 000 € avec les primes. Le gouvernement ne communique pas sur le salaire. En tout cas, magnifique parcours pour l’ancienne secrétaire médicale ! On la félicite et on remercie le gouvernement, tout en « supendant » les irresponsables, de reconnaître les vraies valeurs. Il faut dire que Brigitte Bourguignon a fait le job jusqu’au bout. Le 25 mai 2022, elle déclarait : « Alors, non, vous ne m’entendrez pas dire que la pandémie est derrière nous, il y a toujours ce risque, et je demande aux personnes d’ailleurs les plus fragiles de continuer à avoir les gestes barrières, de continuer à se protéger… Le plus dur est derrière nous, nous maîtrisons la situation, vous l’avez vu, la vaccination y est pour beaucoup, et donc il faut continuer à maîtriser cette situation. »

Le ministère de la Santé veut nous faire peur

Les hôpitaux ont recommencé à soigner tout le monde, à l’ancienne, sans discrimination. Même à La Pitié-Salpétrière, seul le masque est obligatoire. Ni pass vaccinal ni pass sanitaire ne sont mentionnés sur le site de l’hôpital. Ce n’est pas trop du goût du ministère de la Santé. Il classe le « pass sanitaire » dans… les « recommandations », mais le considère comme une obligation. C’est daté du 1er juillet 2022, mais toujours visible. Allez vous y retrouver ! « Le passe sanitaire reste obligatoire, sauf urgence, pour accéder aux hôpitaux, aux maisons de retraite, ou encore aux établissements accueillant les adultes en situation de handicap dans un objectif de protection des personnes les plus à risque face à la covid-19. »

Brigitte Autran, présidente du Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires, a déclaré mi-août : « L’épidémie de Covid n’est pas derrière nous. »
 Elle n’a pas été nommée par Macron et McKinsey pour nous rassurer ! Quant à ses conflits d’intérêts, ils sont légion. Ceci expliquerait-il cela ?

Le ministère de la Santé continue donc à nous faire peur et nous donne le chiffre cumulé au doigt mouillé de 147 568 décès dus au Covid. Pas un de plus pas un de moins. Il recommande la vaccination aux femmes enceintes, aux plus de 60 ans, et l’impose, à coups de multiples doses, aux personnes travaillant dans les secteurs sanitaire, social et médico-social. Dans ses explications, il s’emmêle quelque peu les pinceaux : « Les vaccins contre la Covid-19 sont très efficaces, même si aucun vaccin ne protège à 100 %. Cette efficacité peut varier selon les personnes, le vaccin ou selon le variant (Omicron, Delta…). Les vaccins protègent avant tout contre les formes graves de la maladie et ils protègent un peu moins bien contre la maladie elle-même ou contre la transmission du virus quand on est infecté. Ainsi, chez les vaccinés, même si la transmission diminue, elle reste possible, etc. »
 Vous n’y comprenez rien ou vous avez quelque doute ? Le ministère emploie à votre intention un argument d’autorité : une étude américaine ! Elle montre que chez les personnes ayant déjà été infectées par le Covid-19, la vaccination par le vaccin Pfizer ou Moderna protège contre une hospitalisation. Un détail : tous les auteurs de cette étude super sérieuse ont des conflits d’intérêts avec Epic Research et Epic Systems Corporation.

Pourquoi cette politique de santé ? Suivez l’argent…

Alors on déroule le fil qui mène toujours aux mêmes intérêts. Allez ! c’est parti ! Epic Systems Corporation est une société américaine de logiciels de soins de santé qui appartient à Judy Faulkner (informaticienne, comme Bill Gates). Judy est une philanthrope qui a rejoint Warren Buffett et Bill et Melinda Gates au sein du Giving Pledge (promesse de dons). Giving Pledge est aussi soutenu par d’autres milliardaires désireux d’échapper à l’impôt : Jeff et Marieke Rothschild, le prince d’Arabie saoudite Alwaleed Bin Talal Bin Abdulaziz AlSaud, Michael R. Bloomberg (5e sur le classement Forbes avec 82 milliards de dollars), etc.

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) examine la demande d’autorisation d’utilisation du vaccin Comirnaty/Pfizer en dose de rappel pour les enfants de 5 à 11 ans et du vaccin Nuvaxovid de Novavax (principal actionnaire : Vanguard) en dose de rappel chez l’adulte. Elle examine aussi une version des vaccins Pfizer et Moderna, plus adaptée au variant Omicron, ainsi qu’un nouveau vaccin, le Skycovion. Le Skycovion de SK Chemicals, vous allez adorer ! Il est basé sur des nanoparticules contenant des extraits de protéine Spike et contient également un « adjuvant ». Lequel ? Secret des affaires !

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !