Non ! Jean Quatremer ne veut pas l’arrêt du versement des retraites aux non-vaccinés

Santé

mise à jour le 19/10/21

Jean Quatremer lors de l’émission 24H Pujadas sur LCI du lundi 18 octobre, « Covid – La 5e vague a-t-elle commencé ? » L’extrait ci-dessous peut porter préjudice à Jean Quatremer, car, si l’on ne prend que le passage coupé, cela donne :

« Imposer la vaccination obligatoire c’est facile. On appelle les 626 000 personnes, une par une… Et si jamais elle ne défèrent pas à la convocation, eh bien, on suspend le versement des retraites. Je peux vous dire que les 626 000 personnes, elles vont aller se faire vacciner extrêmement rapidement. » A ce niveau de la vidéo, on a tous envie de faire voltiger Quatremer.

C’est en réalité un raisonnement par l’absurde. Il explique ensuite que « si le gouvernement n’a pas décidé la vaccination obligatoire — et pris des mesures dictatoriales — , c’est parce que le vaccin n’est pas encore définitivement approuvé et que cela pose des problèmes de responsabilité juridique… »

Donc non ! Jean Quatremer ne veut pas affamer nos anciens pour les obliger à se vacciner. Mais cela peut être une mesure applicable d’ici quelque temps — avec le « Crédit social » par exemple — afin de soumettre la population à la vaccination dans un futur proche. Pour l’heure, la difficulté pour le gouvernement sera de faire accepter la troisième dose — dont personne ne veut — sans attaquer trop frontalement les français, de peur que cela produise l’inverse de l’effet escompté, un refus massif.

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !