Thaïlande : à 15 ans, 25 ans, 26 ans, ils décèdent après la vaccination, les funérailles ont eu lieu le même jour, dans le même temple

mise à jour le 30/11/21

Wuthidet Namo (15 ans), Watchira Maichan (25 ans) et  Sithipol Bovornkittipaisal (26 ans) sont tous décédés peu de temps après avoir reçu leur deuxième vaccin anti-Covid-19. Des funérailles ont eu lieu le même jour pour les trois jeunes Thaïlandais. Tous les trois sont morts à moins d’une semaine d’intervalle. Les proches des victimes pensent que le vaccin a quelque chose à voir avec leur mort.


À 16 heures, le 28 novembre, les journalistes d’Amarin TV  se sont rendus au pavillon funéraire de Wat Nam Daeng, sous-district de Bang Kaeo, district de Bang Phli, province de Samut Prakan. Ils ont été informés de décès après la vaccination contre le covid-19. Plus de trois corps dans le temple. L’atmosphère est triste au pavillon thaïlandais, où prient parents et amis.

Concernant Wuthidet Namo, 15 ans, sa tante, Juthathip Namo, 46 ​​ans, a déclaré que son neveu avait reçu un premier vaccin Pfizer fourni par l’école Khlong Krathum Rat Uthit où il était élève de 3e année, le 3 novembre. Suite à l’inoculation, il a subi des effets secondaires : de la fièvre, un essoufflement et une perte de poids. Après avoir reçu la deuxième injection de Pfizer le 24 novembre, le jeune homme a ressenti une douleur au niveau de la poitrine et a eu du mal à respirer. Transporté à l’hôpital Samut Prakan, le jeudi 25 novembre où son état s’est rapidement agravé, il décédera un jour plus tard. Le médecin conclura que la mort de Wuthidet Namo est due à un diabète sucré (DS) et une glycémie élevée. La famille pense que la cause du décès est certainement liée au vaccin.

Watchira Maichan, 25 ans, travaillait pour l’entreprise Isuzu dans le quartier de Samut Prakan. Il est décédé 13 jours après avoir reçu la deuxième dose d’AstraZeneca. Ses proches ont déclaré qu’il avait reçu sa première injection de vaccin le 26 août. Les effets secondaires ont commencé par une forte fièvre, de la diarrhée. Le 20 novembre, huit jours plus tard après la seconde dose effectuée le 12 novembre, il a développé des douleurs thoraciques, ses mains ont commencé à verdir. Il a été admis avec une forte fièvre à l’hôpital, où il est décédé le 25 novembre. Le médecin diagnostiquera une infection du sang. Il était en bonne santé, sans aucune maladie sous-jacente. Sa famille et ses proches pensent qu’il est mort à cause du vaccin.

Sithipol Bovornkittipaisal, 26 ans, tout juste diplômé, est décédé moins d’une demi-journée après avoir reçu la deuxième vaccination, après son retour chez lui. Sa sœur raconte : « Vers vingt-et-une heures, mon grand frère est monté pour allumer le climatiseur de la chambre. Après cela,  vers vingt-trois heures, avec ma mère nous nous inquiétions de ne pas le voir et sommes allées dans sa chambre. Il gisait inconscient sur son lit. » Le médecin pense qu’il est mort d’une insuffisance cardiaque aiguë et que ce n’est pas lié au vaccin, mais ses proches pensent que sa mort subite est due au vaccin.

Voici le reportage la chaîne thaïlandaise Amarin TV concernant le décès des trois jeunes gens dont les corps sont dans le même temple :

Le Média en 4-4-2

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Santé

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous