Vaccinées avec deux doses Pfizer, deux personnes âgées décèdent

Santé

mise à jour le 22/04/21

Dans un Ehpad de la Creuse, trois personnes âgées testées positives sont décédées, contaminées par le variant sud-africain ou brésilien. Deux d’entre elles étaient vaccinées et avaient reçu les deux doses de Pfizer. « Il s’agit de personnes de plus de 90 ans qui étaient par ailleurs multi-pathologiques, extrêmement fragiles avant d’avoir contracté le virus », précise le directeur. Deux résidents à l’état de santé préoccupant sont hospitalisés à Guéret. L’un d’eux était vacciné, l’autre non. 

Cas d’école 

Vous avez une heure pour rendre votre copie. Sujets à traiter au choix :
— Les décès malgré le vaccin sont-ils dus à l’âge, au corona ou à l’âge et aux maladies dues à l’âge et/ou au corona ?
— Faut-il vacciner des personnes âgées, sachant que le vaccin est inefficace contre les variants sud-africain et brésilien qui poussent leur invasion jusque dans la Creuse ?
— Faut-il vacciner des personnes âgées, non pour les protéger puisqu’il y a toujours un variant qui passe au travers, mais pour protéger leurs petits-enfants, comme dans la vidéo, sachant que les enfants ne sont ni contaminants ni contaminés ? 

Enfants victimes d’effets d’annonce

Annoncer que les enfants ne contaminent personne serait rassurant. Comme il s’agit de faire peur, Le Parisien titre : « Les enfants sont de tout petits contaminateurs. » C’est le Pr Robert Cohen qui nous le dit ! Il ne va pas jusqu’à dire « contaminateurs », mais juste un tout petit mensonge.

Les enfants meurent-ils du Covid ? On cherche, on cherche et… on trouve ! BBC Brésil titre : « Malgré les preuves que le Covid-19 tue rarement les jeunes enfants, 1 300 bébés sont morts du virus au Brésil ». Il est quand même précisé, mais en toute fin d’article : « Les plus vulnérables sont les enfants noirs, et ceux issus de familles très pauvres, car ils ont le plus de mal à accéder à l’aide. Ce sont les enfants les plus exposés au risque de décès ». « Nous sommes passés de 7 millions à 21 millions de personnes sous le seuil de pauvreté en un an. Les gens ont donc aussi faim. Tout cela a un impact sur la mortalité. » 

Qu’on ne vienne pas dire que les enfants brésiliens sont morts des effets de la malnutrition. Non, ils sont morts du Covid-19, un point c’est tout.

Enfant testé : enfant contaminé !

Grâce aux tests PCR les enfants aussi peuvent être comme contaminés et même contaminants. Et de plus en plus. Voilà le truc : en France, les tests utilisés réalisent entre 40 et 45 cycles d’amplification (CT), en Allemagne 25. Plusieurs spécialistes interrogés par le New York Times estiment que la limite devrait être fixée à 35 ou 30 cycles, voire encore moins, pour considérer un test comme « positif » – ou, du moins, pour considérer qu’un patient serait contagieux. 

Même notre gouvernement le confirme : «  des valeurs de CT élevées sont souvent le reflet d’une quantité de virus faible ou nulle (débris de virus) signalant que la personne testée ne présente pas de risque ».

Quant aux décès des enfants, on peut toujours en chercher, on ne trouve que contamination, taux d’incidence… Et ces chiffres-là font peur !

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !