Pr Didier Raoult : « Quand on menace les gens de les confiner ou de ne plus les soigner, c’est de la dictature »

Ingénierie sociale, Santé

mise à jour le 01/02/22

Dans cette vidéo du 1er février 2022, le Pr Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée Infection, est catégorique : « Ce qui est extrêmement étrange et intéressant, c’est le niveau de tension sur la volonté d’augmenter la couverture vaccinale pour un vaccin, dont on a la preuve sous les yeux qu’il ne marche absolument pas. »


Une fois ce constat posé, il n’en reste pas moins que certains comportements ont laissé tomber la science pour aller vers la religion. « On est sorti de la science, c’est de la croyance, de la religion. Cela avait été très bien défini par Karl Popper (voir vidéo plus bas) qui est le premier historien analyste des sciences du XXe siècle. Il disait : “Si vous ne pouvez pas prouver des éléments qui montrent que votre théorie scientifique est fausse, c’est que ça n’est pas une théorie scientifique c’est de la religion.“Si vous ne pouvez pas accepter que votre théorie est fausse, c’est que vous êtes sorti de la science et vous y croyez quoi qu’il arrive.”  »

Le directeur de l’IHU fera aussi référence à l’expérience Milgram (voir vidéo ci-dessous) où 98 % des participants sont prêts à torturer leur semblables : « Vous vous rendez compte que des gens qui ont des fonctions administratives aussi élevées, puissent proposer de ne plus soigner les gens [il fait aussi référence à André Grimaldi : les non-vaccinés devraient dire s’ils veulent être réanimés], s’ils ne leur obéissent pas pour quelque chose qui n’a pas de sens. »

Face aux censures et à cette religion de la « non-science », Didier Raoult salue ceux qui résistent et fait référence au livre de Laurent Mucchielli La Doxa du Covid: Tome 1 : Peur, santé, corruption et démocratie. « Il y a des sondages qui ont été faits aux Etats-Unis et en Angleterre où il y a 50 % des démocrates qui sont d’accord pour qu’on enferme les non-vaccinés. Alors qu’on ne voit pas le danger que représente un non-vacciné puisque les vaccinés sont aussi positifs que les non-vaccinés […] il y en a même un peu plus chez les vaccinés. Et ce sont des données d’observation, c’est pas du rêve et avec des données de cette nature vous pouvez pas foutre des gens dans des camps de concentration parce qu’ils ne vous obéissent pas. Sinon, vous tombez dans des choses qui nous rappellent une partie de la Seconde Guerre mondiale. […] Quand on veut que les gens vous obéissent alors que ça n’a plus de sens, ça s’appelle le totalitarisme.  »

« Quand on menace les gens de les enfermer ou de ne plus les soigner, c’est de la dictature ! »

Didier Raoult fait référence dans sa vidéo sur la tendance au conformisme à l’expérience de Asch, le conformisme ou comment l’être humain devient un mouton. Le psychologue Solomon Asch démontre le pouvoir du conformisme sur les décisions d’un individu au sein d’un groupe. Il invita un groupe d’étudiants de 17 à 25 ans à participer à un prétendu test de vision. Tous les participants étaient complices avec l’expérimentateur, sauf un. L’expérience avait pour objet d’observer comment cet étudiant (le sujet) allait réagir au comportement des autres.

Concernant l’expérience de Milgram, c’est une étude sur l’obéissance aux figures d’autorité, menée par le psychologue Stanley Milgram en 1963. Il a mesuré la volonté des participants à l’étude d’administrer un choc électrique à une autre personne. Les résultats sont fascinants et font peur.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !