Pénurie de volontaires pour l’AstraZeneca : des centres de vaccination fermés ce week-end

5 avril 2021 | Santé, Société

Centre de vaccination

Associé à des cas de thromboses, le vaccin AstraZeneca continue de susciter la défiance. C’est le cas notamment dans le Nord-Pas-de-Calais, où trois centres de vaccination ont été contraints de fermer leurs portes plus tôt que prévu ce week-end, fautes de volontaires voulant se faire injecter le sérum du laboratoire suédo-britannique.

Seulement 200 doses injectées, sur 750 disponibles

Ainsi, le centre de vaccination installé au Forum Gambetta à Calais (Pas-de-Calais) a-t-il fermé ses portes samedi après-midi, après avoir injecté seulement 200 doses sur 750 disponibles, selon les chiffres de La Voix du Nord. Au contraire, samedi matin, les 560 doses de Pfizer/BioNtech avaient toutes été injectées. Les doses restantes seront écoulées dans le « courant de la semaine prochaine » pour les personnes de plus de 55 ans, a précisé la maire LR de Calais, Natacha Bouchart, à nos confrères.

600 doses restantes rendues à la pharmacie centrale de l’hôpital de Calais

C’est également ce qu’il s’est passé au centre de vaccination du Palais des Sports de Damrémont de Boulogne-sur-Mer. Les doses restantes ont été proposées dimanche, mais sans grand succès. D’après nos confrères, à peine la moitié des doses ont été injectées, soit 186 sur les 350 disponibles.

A Gravelines (Nord), le centre de vaccination de Sportica a dû fermer ses portes samedi après-midi, faute de volontaires. Selon le Dr Thierry Mraovic, « pour la journée, au final, on avait potentiellement entre 750 et 900 doses (en fonction du nombre de doses par flacon). Mais comme c’était de l’Astra, seulement 132 personnes sont venues », a-t-il expliqué à La Voix du Nord. Les « 600 doses restantes ont dû être rendues » à la pharmacie centrale de l’hôpital de Calais qui gère les approvisionnements de vaccins du littoral.