L’AstraZeneca est bien lié aux thromboses et aux caillots sanguins

25 mars 2021 | Santé, Société

Astrazeneca

C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs norvégiens, indiquant dans une étude que seule l’administration du vaccin peut en être la cause et expliquer la « réponse immunitaire sévère » observée chez les personnes ayant développé des caillots.

Un vaccin qui sème le trouble

Le vaccin AstraZeneca n’en finit plus de semer le trouble… Alors que l’Agence européenne du médicament a annoncé jeudi 18 mars que le produit développé par le laboratoire britannique était « sûr et efficace », après que les vaccinations avec celui-ci ont été suspendues dans plusieurs pays européens en raison de cas suspects de thrombose, voilà que des chercheurs norvégiens viennent de nouveau remettre en cause la décision de l’EMA en dévoilant une étude, menée par le chef du service hématologie de l’hôpital universitaire d’Oslo, indiquant qu’il existe bien une corrélation entre l’injection du vaccin et les cas de thrombose constatés.

Et de préciser que l’administration du vaccin entraîne une « réponse immunitaire sévère » chez certains patients, pour lesquels la production d’anticorps semblerait interférer avec « l’action des plaques sanguines », comme l’indique le Pr Pal Andre Holme à nos confrères du quotidien norvégien Verdens Gang :

« Il n’y a aucune autre cause que le vaccin pour expliquer cette forte réponse immunitaire », explique-t-il.

Des soignants en bonne santé qui décèdent

Une étude menée sérieusement en Norvège, après qu’une soignante, jeune et sans problème de santé connu, soit décédée dix jours après avoir reçu le vaccin AstraZeneca, des suites d’une hémorragie cérébrale.

En France un étudiant en médecine, Anthony, décède lui aussi dix jours après avoir reçu ce même vaccin. Son frère Kévin témoigne avoir discuté avec lui au téléphone mercredi 17 mars, à 19 h 30 pour la dernière fois.

« Il venait de finir un exam’blanc, en vue du concours déterminant les affectations en internat de médecine Des amies de mon frère m’ont contacté le lendemain pour me faire part de leur inquiétude car il n’avait pas ouvert un message sur Messenger. Or, d’habitude, il répond vite. Elles ont été jusqu’à son appartement et ont découvert que ses volets étaient fermés. On a aussitôt accouru. »

« Les médecins nous ont dit qu’Anthony avait 1,7 litre de sang dans le ventre. La seule consolation, c’est qu’il est décédé dans son sommeil. On se raccroche à ça : au moins, il n’a pas souffert. »

Lire les articles ici et ici