Melinda Gates a critiqué la relation suspecte de son ex-mari Bill Gates avec le pédophile Jeffrey Epstein

mise à jour le 21/03/22

La vengeance d’une femme trompée par son mari, qui se tape toutes les employées de Microsoft et trop souvent sur l’île de Little St. James de Jeffrey Epstein, peut renverser l’échiquier mondialiste. Melinda Gates a fait des confidences explosives concernant son ex-mari milliardaire, l’un des hommes les plus riches et influents du monde.


Alors que Bill Gates jurait n’avoir jamais rencontré Jeffrey Epstein, son ex-femme, 57 ans, a annoncé tout le contraire lors d’une interview avec Gayle King, animatrice de CBS Mornings, diffusée jeudi 3 mars 2022. Loin de vouloir cacher les rencontres du cofondateur de Microsoft avec le pédophile Jeffrey Epstein, Melinda avait critiqué Bill pour cette amitié controversée : « Je n’ai pas aimé qu’il ait des rendez-vous avec Jeffrey Epstein. Je le lui ai fait comprendre. J’ai aussi rencontré Jeffrey Epstein exactement une fois. Je voulais voir qui était cet homme et je l’ai regretté dès la seconde où j’ai franchi la porte. » Melinda Gates avoue que les multiples rencontres de Bill avec Epstein avaient contribué au divorce du couple.

L’ex-femme de Bill Gates est aujourd’hui horrifiée de connaître les détails de l’affaire Epstein-Maxwell. « Il était odieux, le mal personnifié. J’en ai fait des cauchemars après. C’est pourquoi mon cœur se brise pour ces jeunes femmes. C’est ce que je ressentais, et je suis une femme plus âgée. Il était horrible. » Après avoir pardonné les multiples liaisons de Bill, elle décide de prendre son destin en main, de s’éloigner de celui avec qui elle a partagé 27 années de mariage. Elle a lancé sa propre entreprise, Pivotal Ventures, mais continuera à travailler à la Fondation Gates.

Ces révélations sonnent comme une menace envers Bill Gates, qui va devoir présenter un chèque à la hauteur du divorce pour que Melinda n’en dise pas plus concernant les relations de son ex mari avec Jeffrey Epstein. Melinda a déclaré à propos du philanthrope : « Je pense que si vous avez la chance d’être milliardaire, croyez-moi, vous pouvez en donner la moitié [à votre femme] et cela ne changera pas votre vie. » le mot est passé, Bill va devoir faire chauffer la carte bleue. Sinon…

Nous apprenons donc ce que Netflix n’osait pas dire dans son documentaire et ce que Marcel D. a magistralement décortiqué.

Le Média en 4-4-2

partage cet article !