Marc Doyer ouvre la boîte de Pandore sur les effets secondaires du vaccin

Santé

mise à jour le 24/01/22

Ce témoignage est celui de Marc Doyer qui nous raconte l’histoire tragique de sa femme. Mauricette a aujourd’hui 72 ans. Elle souffre de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MJC) — c’est une dégénérescence rapide du système nerveux central — depuis quinze jours après la deuxième injection Pfizer. Marc Doyer est venu, sur le plateau « Touche pas à mon poste », dire ce qui nous est interdit de dire depuis deux ans par les ayatollahs de la picouse : oui il y a des effets secondaires avec les injections, des familles souffrent dans un silence assourdissant et les autorités s’en foutent.


Mauricette et Marc Doyer sont les gérants du cabaret de la Brèche, situé en rase campagne, à l’écart de Breuil-le-Vert. Ces amoureux qui mènent une vie heureuse ne sont pas ce que l’on nomme péjorativement des antivax, bien au contraire. Ils accueillent la venue du vaccin contre le covid-19 comme ceux de la « génération vaccin », les bras ouverts. Mais depuis la tragédie vaccinale, Mauricette est, aux yeux des médecins de plateau, la catégorie que l’on range dans les « bénéfice-risque », la catégorie à planquer sous le tapis, celle qui dérange le bon fonctionnement du jusqu’au-boutisme sanitaire, celle qui les emmerde.

Augmentation de la maladie de Creutzfeldt-Jakob en Israël

Il faut rappeler un élément essentiel, les premières victimes de cette crise et que le président emmerde jusqu’à la mort, ce ne sont pas les non-vaccinés, en réalité ce sont ceux qui ont cru, qui ont fait confiance, qui ne voyaient pas le mal, ceux à qui on disait : bénéfice, bénéfice, le risque n’existe pas ! Aujourd’hui, les ayatollahs aimeraient bien les faire taire. Sauf que dans le monde réel, il y a des tragédies qui demandent des réponses. Marc Doyer demande, mais il n’est pas le seul : le père de Maxime Beltra 23 ans, décédé le 26/07/21, les parents de Sofia 16 ans, décédée le 21/09/21, ceux de Mélanie. 15 ans, décédée le 07/08/2021, Bastien, 35 ans, décédé le 21/09/2021… La liste est horriblement et tragiquement longue et inconnue du grand public puisqu’elle n’intéresse pas les journalistes mainstream. Ces « bénéfices-risques » ne meurent pas à 75 ans enveloppés dans les comorbidités, non, ils sont jeunes, plein de vie, en bonne santé. Le système pense-t-il vraiment faire taire ces pères, ces mères, ces époux, ces épouses, toutes ces familles ? C’est peine perdue ! Aujourd’hui Verity France est un collectif — dont fait partie Marc Doyer — qui se bat pour la recherche de la vérité et ils iront jusqu’au bout.

Nous vous laissons avec le témoignage de Marc Doyer :

Le Média en 4-4-2

partage cet article !