« Une génération que vous sacrifiez » : des étudiants mulhousiens écrivent une lettre ouverte à Emmanuel Macron

mise à jour le 13/01/21

Faculté de Mulhouse

« Nous n’avons plus d’espoir » peut-on lire notamment dans la lettre. Face à des mesures gouvernementales qu’ils ne comprennent pas, plusieurs étudiants de l’université de Haute-Alsace écrivent au président de la République. Ils estiment être les « derniers confinés ».

Depuis une semaine, les universités peuvent à nouveau accueillir des étudiants par groupes de dix personnes au maximum. Après plus de deux mois de « distanciel », le ministère de l’Enseignement supérieur a prévu une reprise progressive des enseignements présentiels pour les publics « les plus fragiles » comme les étudiants en première année, ceux en situation de handicap, de précarité numérique et les étrangers.

Mais cela ne suffit pas pour les étudiants mulhousiens : « Alors que nous étions parmi les premiers de cordée quand il s’agissait de fermer les universités, nous voilà les derniers déconfinés. Dans l’échelle de « l’essentiel » du gouvernement, l’enseignement supérieur est à la traîne, derrière les restaurants et les bars. Même les lieux de culte ont pu rouvrir, avec une jauge de trente personnes, quand les lieux de culture et de connaissance ne peuvent reprendre leurs activités », s’indignent-ils dans une lettre.

– Lire «La Tribune des derniers déconfinés »
– Source : France Bleu

partage cet article !