Sur CNews, l’épidémiologiste Toubiana explose magistralement la mascarade covidienne

Santé

mise à jour le 31/01/22

Nous sommes certainement sur l’une des vidéos (voir ci-dessous) les plus importantes en ces temps de mascarade covidienne. Comme vous le savez, chères lectrices et chères lecteurs, nous pouvons discuter de tout sauf des chiffres. Et dans ce domaine, le Pr Toubiana, directeur de l’ « Institut de recherche pour la valorisation des données de santé » (IRSAN), sait de quoi il parle.


Invité sur Cnews lors de l’émission Les Points sur les i du 30 janvier 2022, Laurent Toubiana, qui publie le 23 mars prochain le livre « Covid-19 – Une autre vision de l’épidémie » aux éditions de l’Artilleur, répondait aux questions questions du journaliste Ivan Rioufol pour donner le point de vue d’un chercheur qui observe les épidémies depuis trente ans et dont les conclusions ne correspondent pas au discours dominant qu’on nous assène depuis deux ans.

L’épidémie actuelle est bénigne par rapport aux autres épidémies qui ont eu lieu en France

La grippe de 2014-2015 a fait 2,8 millions de malades. Le covid-19 en 2020 a fait 0,2 million. Le covid n’a pas créé de surmortalité pour les moins de 65 ans. Pour les plus de 65 ans, la surmortalité a été de 4 %.

Données à retrouver sur le site de https://covid.irsan.eu/fr/
Données à retrouver sur le site de https://covid.irsan.eu/fr/

La commission d’enquête du Sénat sur la grippe H1N1

En 2009-2010, au moment de la grippe H1N1, un rapport sénatorial analysait la situation épidémique (comparable à celle de covid-19) et proposait des mesures. Parmi elles : éviter la vaccination globale de la population pendant l’épidémie. Aucune préconisation pour la grippe H1N1 n’a été appliquée pour le covid-19. [NDLR : on précise ce que ne dit pas le Pr Toubiana (à 11′ de la vidéo ci-dessus). L’épidémie de H1N1 est retombée comme un soufflet, sans mesure particulière. L’épidémie de covid-19 est médiatique et c’est cela qui manquait à celle de grippe H1N1, dont la gravité n’a jamais été prouvée non plus (voir vidéo ci-dessous). A l’époque, la concentration de tous les médias dans les mains de neuf milliardaires n’était pas totalement achevée.]

Les vrais chiffres finissent par être connus

114 malades du Covid-19 en une semaine pour 100 000 habitants en France ont été détectés par le Réseau Sentinelles. En intégrant les données d’autres médecins généralistes de premiers recours (SOS Médecins), il passe à 91. Ce chiffre est supérieur à la valeur moyenne de 28 malades du Covid-19 par semaine pour 100 000 habitants en France depuis le début de l’épidémie en mars 2020.

2,5 individu(s) porteur(s) du virus sont décédés en une semaine pour 100 000 habitants en France, selon des données de Santé Publique France. Ce chiffre est supérieur à la valeur moyenne de 2  décès du Covid-19 par semaine pour 100 000 habitants en France depuis le début de l’épidémie en mars 2020.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !