Pass sanitaire : deux poids deux mesures

Humour, Politique, Santé

mise à jour le 22/07/21

Spike Lee

Contrairement à d’autres professions, policiers et gendarmes ne seront pas concernés par l’obligation vaccinale ou par le Pass sanitaire. Le pass sanitaire, « c’est pour des personnels qui travaillent dans des lieux ou le pass sanitaire est exigé pour les usagers », rappelle le porte-parole du gouvernement. Or, « ce n’est pas la même situation pour les policiers ». En effet il n’est pas nécessaire d’être vacciné pour être arrêté et se retrouver dans un commissariat. Une bonne nouvelle pour les malfrats. L’automobiliste qui a commis l’imprudence d’effectuer un long trajet, seul dans sa voiture, sans être vacciné ni testé, pourra être contrôlé par un gendarme ni vacciné ni testé.

Une manifestation de mécontentement du personnel soignant non vacciné, des Gilets Jaunes — ces éternels mécontents — seront dûment réprimés par des forces de l’ordre. Des forces de l’«ordre » reconnaissantes des dictatures qui les placent au-dessus de la populace : un grand classique des dictatures.

Ce deux poids deux mesures, on l’a retrouvé au festival de Cannes où le moins qu’on puisse dire, c’est que les gestes barrières et les masques ont été jetés aux oubliettes. N’est-ce pas Mme Bachelot ?

partage cet article !