Marine Le Pen opposée aux mesures sanitaires : « Stop, stop, les couvre-feux, le pass sanitaire, ça ne sert à rien »

Politique, Santé

mise à jour le 11/07/22

Marine Le Pen était invitée le 10 juillet 2022 sur BFMTV (voir vidéo ci-dessous). La journaliste Anne Saurat-Dubois a laissé entendre que le covid aller aggraver la situation dans les urgences. La présidente du Rassemblement National a coupé court à cette théorie qui voudrait disculper le gouvernement qui se cache derrière la pandémie :


« La situation des urgences est compliquée et ce n’est pas le fait du covid, c’est le fait de l’effondrement des services d’urgences, c’est le fait de mauvaises décisions politiques. »

Anne Saurat-Dubois se demande tout de même s’il ne faudrait pas imposer de nouvelles mesures sanitaires. La réponse de Marine Le Pen est sans appel : « Non, non, arrêtons avec cela. On a imposé des pass sanitaires aux Français. Cela a été une atteinte lourde à leur liberté et à l’organisation de leur vie privée. Arrêtons avec ces mesures, elles sont inefficaces […] le pass sanitaire et notamment le pass vaccinal a permis à des gens vaccinés qui avaient le covid d’aller contaminer d’autres personnes qui ne l’avaient pas. Voilà, ça ne fonctionne pas ! »

Pour Mme Le Pen, les efforts doivent être portés sur les personnes fragiles : « comme nous le demandons depuis des mois, il faut aider les personnes fragiles, les gens qui ont des pathologies, qui sont âgés, dont le système immunitaire est affaibli. On s’attache particulièrement à leur offrir une surveillance. » Loin d’être contre la vaccination covid, la présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée nationale rappelle qu’elle est vaccinée, mais laisse à chacun le droit de le faire ou pas. « La vaccination doit rester du domaine de la liberté. Mais encore une fois, je suis vaccinée, donc je n’ai aucun problème avec ça. Mais arrêtons avec les pass sanitaires, les couvre-feux et autres limitations des libertés individuelles des Français. »

Le Média en 4-4-2

partage cet article !