Le médecin Michaël Rochoy suspendu après avoir consulté le statut vaccinal d’Emmanuel Macron

Santé

Le Dr Michaël Rochoy, un médecin généraliste exerçant à Outreau (Pas-de-Calais), a été suspendu pour deux semaines par la chambre disciplinaire du conseil de l'Ordre des médecins des Hauts-de-France pour des "manquements aux obligations déontologiques". Cette suspension fait suite à sa consultation du dossier médical d'Emmanuel Macron à deux reprises pendant l'été 2021. Le médecin a affirmé qu'il avait agi pour mettre en lumière les failles dans la protection des données médicales et qu'il n'avait pas divulgué les informations découvertes.

mise à jour le 20/09/23

Crédit photo : Capture d’écran avec le président Macron le 8 août 2020 à Clermont-Ferrand.

.
Lors de son audience en juin dernier, le Dr Rochoy avait plaidé sa bonne foi en expliquant qu’en 2021, il avait découvert la possibilité de vérifier le statut vaccinal des patients en utilisant simplement leur nom et leur date de naissance. Il avait également signalé une incohérence entre la date de première injection qui avait été communiquée et celle qui était sur la plateforme. Il avait alors informé l’Élysée de la situation en septembre 2021.

Malgré sa suspension, le médecin a déclaré qu’il acceptait la sanction sans faire appel, préférant ne pas prolonger la procédure. Il a déclaré :

« Je suis tranquille avec ce que j’ai fait qui a consisté à regarder le QR code du président quand on connaissait tous son statut vaccinal… Je n’ai pas envie de traîner ça pendant plusieurs mois ou années. Concrètement, je le vis très bien : on ne m’a pas annoncé une maladie grave, mais juste deux semaines de congés imposés, il y a pire.« 

Le QR Code du président avait d’ailleurs fuité sur les réseaux sociaux à l’époque, et l’Élysée avait accusé des « professionnels de santé » d’avoir diffusé ces données, par malveillance ou négligence. L’Assurance maladie avait identifié une quinzaine de soignants, dont le Dr Rochoy, qui avaient consulté la fiche de vaccination d’Emmanuel Macron.

Pour rappel, à l’été 2021 Emmanuel Macron a bénéficié d’un passe sanitaire mentionnant faussement une date de vaccination au 13 juillet 2021 alors qu’il a toujours prétendu n’avoir eu qu’une seule injection le 31 mai 2021. De multiples anomalies montrent qu’il a bénéficié de multiples passe-droits. Cette régularisation à l’arrache arrive au lendemain même du discours annonçant aux Français non vaccinés qu’ils vont perdre leur emploi (soignants) ou devoir se passer de vacances s’ils ne se soumettent pas aux injections Pfizer et Cie.

Concernant l’ancien député Jean Lassalle, ce dernier persiste et signe concernant le statut vaccinal du président :

« Quant au président Macron, c’est une évidence et j’ai eu des témoignages qui disent qu’il a fait semblant de se faire vacciner et son entourage ne voulait absolument pas qu’il se vaccine. » (Jean Lassalle, « Le média en 4-4-2 », 1er mars 2023)

Le Média en 4-4-2

Chères lectrices, chers lecteurs,

Soyez acteur du changement en soutenant un journalisme véritablement indépendant et de qualité en vous abonnant à notre média financé par les dons de personnes comme vous.

Accédez à des contenus exclusifs
et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

partagez cet article !

Pas encore de commentaire sur "Le médecin Michaël Rochoy suspendu après avoir consulté le statut vaccinal d’Emmanuel Macron"

Laisser un commentaire

Newsletter

La Boutique du 4-4-2

Santé

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous

Accédez à des contenus exclusifs et soutenez notre indépendance

Abonnez-vous