Un médecin vosgien non vacciné suspendu le 15 septembre : ses patients se mobilisent

Faits-divers, Santé

mise à jour le 16/09/21

Médecin Stop

Vosges-Matin (appartient au Crédit mutuel) compte « une petite centaine à avoir fait le déplacement ce samedi sur la place de la mairie » de Charmois-l’Orgueilleux sur les 270 qui ont signé la pétition en ligne contre son départ forcé. Rappel instructif : le Crédit Mutuel a été accusé d’évasion fiscale (vidéo non disponible sur YouTube) et avoue sans complexe arroser les députés.

Quittons ces ripoux pour FranceBleu : « Près de 200 personnes se sont rassemblées ce samedi à Charmois-l’Orgueilleux, petit village à l’ouest d’Epinal dans les Vosges, contre la future suspension du seul médecin de la commune qui refuse de se faire vacciner contre le coronavirus. »

Les Vosges : un désert médical

Charmois-l’Orgueilleux (592 habitants) est un quasi désert médical :
1 médecin généraliste. Le nombre de consultations par an et par habitant) est de 2,101.
0 pharmacie dans la commune. Il faut 16 minutes pour se rendre à la pharmacie la plus proche en voiture, à Xertigny.
– Le service d’urgences le plus proche est à 25 minutes en voiture, au centre hospitalier de Golbey près d’Epinal. Le Samu des Vosges ne reçoit pourtant pas toute la considération qu’il mérite.
Pages jaunes au mois d’août : « On appelle pour des douleurs thoracique avec gêne respiratoire et l’on vous dit c’est pas Covid merci au revoir, au bout d’un mois le temps d’avoir le rendez-vous avec le cardiologue, verdict des examens infarctus datant d’un mois avec des séquelles,  mieux vaut appeler les pompiers si l’on veut vraiment rester en vie. »
Pages jaunes en mai : « Hier suspicion d’AVC pour mon père âgé de 86 ans, j’ai eu droit à deux touristes déguisés en ambulanciers qui sont arrivés 30 minutes plus tard… »

Covid : net recul dans les Vosges

Les chiffres officiels du covid dans les Vosges font froid dans le dos : nouvelles entrées en soins critiques au 13 septembre : zéro ; décès à l’hôpital : zéro ; taux d’occupation des lits  : 21,1 %.

Les croque-morts comptent 479 décès toutes causes confondues en 2021 sur la commune d’Epinal, âge moyen 78 ans recensé début septembre 2021. Si ça continue comme ça, malgré ce satané, virus, il n’y aura que 719 morts à la fin de l’année. Encore moins de décès que les années précédentes (854 décès en 2020, 713 en 2019, 722 en 2018).

Le projet de réforme « Ma santé 2022 »

Cela vaut-il la peine de transformer un quasi désert médical en vrai désert médical ? Eh bien oui, car cela fait partie d’un vaste programme Buzyn-Macron visant à transformer en profondeur notre système de santé et revoir son fonctionnement de A à Z. Pourtant il est annoncé que l’intérêt principal du projet est de replacer le patient au centre et de lutter contre les « déserts médicaux ». Par quels moyens ?

– Une nouvelle fonction d’assistant médical est créée. Il pourra, entre autres, vérifier l’état vaccinal et les dépistages. Donc pas assez de médecins ? on les remplace par des non médecins et, par la même occasion, on vérifie si les malades sont bien vaccinés contre le covid.
– Deuxième solution : la téléconsultation ! Et comme on ne nous prend pas pour des cons, voici l’explication : « D’ici 2022, l’équivalent de 2 000 médecins en plus ». Tiens c’est justement l’année des élections ? D’autre part, il ne s’agit pas d’ajouter des médecins mais leur « équivalent ». Si on comprend bien, un logiciel remplacera avantageusement les médecins. Bonne nouvelle pour Bill Gates.

En attendant, on peut continuer à détruire le système médical, personnel et patients compris. C’est pour les protéger du virus. Quand les bienfaisants Américains luttent pour la démocratie, les peuples qui voient arriver l’armée US sur leur sol n’arrivent pas à comprendre ça. Nous c’est pareil. On a un gouvernement qui affirme lutter pour notre santé, et on n’arrive toujours pas à le comprendre. On se demande bien pourquoi.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !