JoeyStarr insulte les anti-pass sanitaire : « Vous êtes des connards ! » Marcel D. lui répond

Faits-divers

mise à jour le 03/10/21

Bon, vous l’aurez compris, JoeyStarr, alias Didier Morville, en a terminé avec son discours révolutionnaire : Mais qu’est-ce, mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu ? Le surfeur du showbizz que Beigbeder s’est amusé à faire tourner — comme ça peut se faire dans les caves — dans son film « L’amour dure trois ans » (voir vidéo ici), vient insulter les anti-pass sanitaire de connards au détour de la présentation de son film « Cette musique ne joue pour personne », répondant au média Le Bonbon.


J’voudrais être méchant et répondre à ses insultes — puisqu’il me traite de connard, ainsi que des millions de Français. Je pourrais, à mon tour, le traiter de petite salope, de petite catin, à qui je pisse à la raie. Mais je ne le ferai pas, je ne tomberai pas dans l’insulte et déverser des noms d’oiseaux comme : petite chatte, suce boule, couille molle, suceuse du showbizz, gorge ouverte et profonde ! Non ! Ne tombons pas dans l’invective. Même si c’est un p’tit trou du cul — « trou du cul » c’est mignon, ça passe — tout juste bon à agresser des hôtesses de l’air, à frapper les animaux, à frapper son ex-femme, et qui vient ensuite expliquer à des millions de Français que ce sont des connards ! Ce qui est assez drôle car il est la définition même du connard de base, donc qu’il s’en prenne à ceux qui sont en position de faiblesse dans la société, y’a rien d’étonnant en réalité, c’est du Joey tout craché ! L’acolyte de Kool Shen est véritablement devenu la p’tite chatte du Rap, on est loin d’un MYSA et son DYSTOPIE-19…

La grande gueule et l’apparence pour apporter du cachet à son personnage, au même titre que le père Etchebest, ça cause dans les graves mais ça se soumet comme des petits chatons au pouvoir en place. Cherchez pas les rebelles du showbizz, vous n’y trouverez pas du Coluche, du Desproges, du Lino Ventura… La bonne nouvelle c’est qu’il n’est pas le représentant de ceux qui ont opté pour le Pass sanitaire mais en dénoncent la discrimination. Je vais reprendre les propos du juge Paulo Rangel qui affirme que nous sommes dans une dictature avec le passeport sanitaire : « Si autrefois il y avait le marquage au fer et au feu des esclaves et du bétail, aujourd’hui c’est le carnet de vaccination qui sépare la société. Le temps passe, mais les pratiques abusives, illégales et rétrogrades sont les mêmes. »

Fier de sa connerie, JoeyStarr est trop con pour comprendre qu’il s’est assis à l’avant du bus et traite Rosa Parks de connasse. Ça fait quoi d’être du « bon » côté du manche, Joey ?

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !