Elon Musk menace Apple (iOS) et Google (Android) de créer un troisième système d’exploitation (OS) mobile

Armurerie numérique, Décryptage

mise à jour le 29/11/22

Après avoir menacé de bloquer le réseau social de son App Store sans explication, Apple a cessé de faire de la publicité sur Twitter. « Apple a pratiquement cessé de faire de la publicité sur Twitter. Détestent-ils la liberté d’expression en Amérique ? […] Et a également menacé de retirer Twitter de son App Store, mais ne nous dit pas pourquoi  », a twitté Elon Musk.


Si la société Apple devait bloquer Twitter dans son App Store, les nouveaux utilisateurs ne pourraient pas télécharger l’application Twitter sur leurs iPhones et iPads, et les utilisateurs actuels ne pourraient pas accéder aux mises à jour.

Alors que le patron de Twitter veut transformer l’internet de demain pour une liberté d’expression totale. Il doit faire face à Apple et de Google, dont les systèmes d’exploitation gèrent 99% des smartphones dans le monde et peuvent comme César, décidé du droit de vie ou de mort sur les applications. Loin de se décourager face aux deux caïds sur la toile. Elon Musk avance l’idée de concurrencer Apple (iOS) et de Google (Android) qui se partagent généreusement le gâteau. L’idée du patron de Tesla serait de créer un troisième système d’exploitation (OS) mobile : « J’espère vraiment qu’on n’en arrivera pas là, mais oui, s’il n’y a pas d’autre choix, je ferai un téléphone alternatif.  »

Pour l’animatrice du podcast The Liz Wheeler Show, Liz Wheeler, le retour de flamme pourrait coûter cher aux deux géants. « Si Apple et Google virent Twitter de leur magasin applicatif, Elon Musk devrait produire son propre smartphone. La moitié du pays serait ravie de jeter les iPhone et l’Android biaisés et sur écoute. L’homme envoie des fusées sur Mars, un petit smartphone de rien du tout devrait être facile, non ? », a twitté Liz Wheeler.

La mainmise de Apple et Google leur permet de dicter ce qui est autorisé de dire sur la toile ou non. Le PDG de Tesla et SpaceX s’était prononcé sur la neutralité du net. Il a dit qu’Internet était « foutu » et que ça ne ferait qu’empirer. Il a également mentionné comment l’intelligence artificielle jouera un rôle majeur dans l’avenir de la neutralité du net. Musk a déclaré que l’IA sera en mesure de distinguer quel contenu est bon ou mauvais, ce qui permettra aux fournisseurs d’accès de bloquer plus facilement le chargement de certains contenus.

Toujours est-il que censurer Twitter pourrait constituer un sacré revers pour le fondateur de SpaceX, mais ouvrirait la porte à d’autres alternatives. Elon Musk, poussé à bout, pourrait créer une troisième voie, pour ceux qui souhaitent s’émanciper de la mainmise Apple et Google, avec un troisième système d’exploitation (OS) mobile. Cet affrontement arrive juste au moment où Apple fait face à des difficultés d’approvisionnement, Xi Jiping ayant bloqué, sous prétexte de covid, l’usine de Zhengzhou qui fabrique les iPhone 14 Pro d’Apple. À Noël, deux à trois millions d’iPhone manqueront à la hotte du père Noël. Le bras de fer se joue en haut, là où deux mondes s’affrontent pour l’avenir d’internet.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !