Récupération des données sur smartphone : Google se gave comparé à Apple

Google collecte des données - Irfan Ahmad

Si vous n’êtes pas encore tout à fait au courant que votre vie entière est épiée dans les moindres détails par les géants de la technologie, voici une étude qui lève le voile sur le peu de confidentialité qu’il vous reste avec les smartphones. Google, sans grande suprise, est champion, puisqu’ il dévorerait vingt fois plus de données qu’Apple avec iOS. Cependant, vu le peu d’indépendance que le milieu de la recherche a actuellement, nous ne pouvons pas certifier qu’Apple n’a pas payé cette étude pour relancer ses ventes…

Ces dernières années, la confidentialité des données a fait couler beaucoup d’encre. Apple dit fièrement qu’elle protège les données des utilisateurs plus que quiconque. Cette affirmation est peut-être confirmée par la nouvelle étude de Douglas Leith du Trinity College qui révèle que Google collecte jusqu’à vingt fois plus de données auprès des utilisateurs d’Android que Apple auprès des utilisateurs d’iOS.

Points clés de la recherche

La recherche a analysé la quantité de données de télémétrie transmises directement à Apple et Google. Ont été vérifiées non seulement les données envoyées à Apple ou Google via des applications préinstallées, mais également pendant les périodes d’inactivité.

Il y a un autre point intéressant dans cette recherche. Cette dernière prend également en compte les données envoyées par les utilisateurs qui ont choisi de ne partager aucune information avec les entreprises dans les paramètres de chaque système d’exploitation.

Apple et Google : la collecte des données

Selon le chercheur, iOS et Android transmettent des données de télémétrie à leurs vaisseaux mères même lorsqu’un utilisateur ne s’est pas connecté ou a explicitement configuré les paramètres de confidentialité pour se désinscrire de cette collecte. 

Fait intéressant, iOS envoie environ 42 Ko de données à Apple juste après le démarrage de l’appareil. Android, en revanche, envoie 1 Mo de données à Google. Lorsqu’il est inactif, Android envoie environ 1 Mo de données à Google toutes les 12 heures. En comparaison, iOS envoie environ 52 Ko à Apple sur la même période. Aux États-Unis seulement, Android recueille collectivement 1,3 To de données environ toutes les 12 heures. Dans le même laps de temps, iOS en collecte environ 5,8 Go.

Lire l’article…Lire sur Le Média en 4-4-2 : Armurerie numérique