Dark web : faux test négatifs et faux certificats de vaccination pour se déplacer

Santé

mise à jour le 02/04/21

Une liberté de déplacement presque totale est à la portée des connaisseurs du dark web depuis quelques mois. En échange de quelques bitcoins, il est possible de se munir d’un faux test PCR négatif, par exemple.

« Certificats de passeport vaccinal » accessibles pour quelques centaines d’euros sur le dark web

Alors que les gouvernements du monde entier explorent la possibilité de passeports vaccinaux pour faciliter la réouverture des économies, les fraudeurs profitent de cette période pour se fournir sur le marché des faux certificats sanitaires. Selon un rapport de la société de cybersécurité Checkpoint Research, de faux « certificats de passeport vaccinal » sont accessibles pour quelques centaines d’euros sur le dark web.

Nombre croissant de publicités pour des faux certificats de vaccination ou de faux tests négatifs

Le dark web est une partie d’Internet, cachée ou clandestine, accessible via des logiciels, des configurations ou des protocoles spécifiques. Les chercheurs de Checkpoint, fournisseur mondial de services de sécurité pour les systèmes d’informations, ont été alertés par le nombre croissant de publicités pour des faux certificats de vaccination ou de faux tests négatifs.

En contactant les escrocs, ils ont découvert le modus operandi pour se procurer ces documents. Il suffit de la signature d’un médecin, des noms des clients et des dates exactes nécessaires pour le certificat, tout cela pour la somme de 170 euros.

Les tests PCR négatifs, qui permettraient à certains d’embarquer sur des vols, de passer une frontière ou d’entreprendre toute autre activité nécessitant ce type de justificatif,  sont eux plus économiques que les faux certificats de vaccination. Pour un peu plus de 20 euros (en bitcoin)

Un trafic à l’échelle de l’Europe

En février dernier Europol,  l’Agence de l’Union européenne pour la coopération des services répressifs, a mis en garde contre ce type de vente illicite. Récemment Europol aurait  démantelé un réseau qui proposait de faux résultats de tests coûtant jusqu’à 300 euros dans certains aéroports.

Selon Check Point, les faux passeports vaccinaux sont susceptibles de jouer un rôle important dans la prochaine étape de la pandémie.

Lire l’article…

partage cet article !