Résistance : un voyageur condamné à un an de prison pour avoir présenté un faux test PCR

Santé

mise à jour le 26/06/21

voyage

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé mardi une peine d’un an de prison à l’encontre d’un homme qui avait tenté de prendre l’avion à l’aéroport de Bruxelles muni d’un test PCR falsifié. Il s’agit de la première condamnation de ce type depuis l’annonce, le 27 avril, par le Conseil des procureurs généraux, que des mesures strictes seraient prises contre ces infractions. Entre le 19 avril et le 11 juin, 576 personnes ont été arrêtées à l’aéroport de Bruxelles avec un test PCR falsifié.

L’homme condamné mardi s’est présenté à l’aéroport avec un document attestant d’un test PCR négatif. Cependant, après vérification, il s’est révélé faux. Le fraudeur a rapidement avoué qu’il s’agissait d’un document qui avait été remis à l’un de ses amis qui, lui, avait passé le test. L’homme ayant refusé le règlement à l’amiable, le parquet l’a convoqué devant le tribunal correctionnel

Le prévenu ne s’est pas non plus présenté au tribunal. Celui-ci a donc été strict dans sa décision.

« Le monde est frappé par une pandémie depuis début 2020 et celle-ci n’est toujours pas maîtrisée. La conduite du défendeur est donc non seulement antisociale, mais elle met potentiellement des vies en danger. Seule une punition sévère convient dans ce cas. »

Lire l’article…

partage cet article !