Peut-on faire confiance à Olivier Véran ?

Santé

mise à jour le 14/03/21

Victoire !  Roulements de tambours ! Maintenant on peut élaborer un vaccin en six mois ! Naguère les lambins mettaient huit à dix ans. Le laboratoire AstraZeneca nous en fait lui-même l’annonce le 3 février 2021 : « Le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca confirme une protection de 100 % contre la maladie grave, l’hospitalisation et le décès dans l’analyse primaire des essais de phase III. »

Les cobayes de plus de 55 ans ne sont que 8 % dans les essais

Dommage que notre ministre de la Santé, qui continue à suivre les conclusions négatives de l’étude du Lancet sur l’hydroxychloroquine dirigée par une stripteaseuse et ridiculisée unanimement, ne poursuive pas la lecture de ce même journal — scientifique ! — sur le vaccin d’AstraZeneca. En effet, selon The Lancet les plus de 55 ans n’ont pas été assez nombreux pour que des conclusions sur l’efficacité sur leur tranche d’âge puissent en être tirées :  « Seulement 1418 [NDR : sur 11 636 participants] (12-1%) des personnes évaluées pour l’efficacité étaient âgées de plus de 55 ans (aucune d’entre elles ne faisait partie de la cohorte LD/SD), ce qui signifie que, à partir de l’analyse intermédiaire de ces essais, nous ne pouvons pas encore déduire l’efficacité chez les adultes plus âgés, qui sont le groupe le plus à risque d’avoir des conséquences graves du Covid-19. »

Quelle efficacité sur les personnes âgées ? Réponse : on ne sait pas

Et un mois plus tard, le 9 janvier 2021, dans le même Lancet on peut lire que les essais en sont au même point !

Et le 26 février 2021, c’est le laboratoire AstraZeneca lui-même qui en rajoute : « Pour l’instant, les données disponibles sur l’efficacité de Vaccin d’AstraZeneca contre la Covid-19 chez les personnes âgées de 65 ans et plus provenant des études cliniques sont limitées. »

En France, on continue droit dans le mur

Pourtant, malgré les avertissements, droit dans ses bottes, sans tenir compte de la réalité, Olivier Véran martelle le 25 février, que  la vaccination des plus de 75 ans « va se poursuivre en mars, et nous devrions, nous espérons avoir terminé la vaccination de toutes les personnes âgées volontaires d’ici la fin du mois de mars ». Par sa propagande sont visées toutes Mauricette et tous les Marcel. Ils DOIVENT se faire vacciner pour envisager de pouvoir retrouver un jour leurs petits-enfants en toute sécurité. 

Danemark, Norvège, Islande, Autriche, Luxembourg, Estonie, Lituanie et Lettonie suspendent les injections. Les Belges décommandent leurs rendez-vous. L’efficacité de ce vaccin vaut-il le risque d’une thrombose ? Olivier Véran nous dit oui le jeudi 11 mars : il n’y a « pas lieu de suspendre la vaccination par AstraZeneca ».

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2

partage cet article !