Le référendum sur l’adhésion à la Russie a commencé à Donetsk malgré les bombardements ukrainiens qui ont tué six civils

Politique

mise à jour le 28/09/22

Le 19 septembre, les chambres publiques de la République populaire de Donetsk et de Lougansk ont lancé un appel aux chefs des républiques pour demander la tenue immédiate de référendums sur l'adhésion à la Russie. Le lendemain, les autorités des républiques ont annoncé que le référendum aura lieu du 23 au 27 septembre.

À 8 heures, heure de Moscou, dans la République populaire de Lougansk a commencé le vote du référendum sur l’adhésion à la Russie. En raison des mesures de sécurité, les commissions électorales ont commencé à travailler à l’extérieur des locaux des bureaux de vote, a rapporté Elena Kravchenko, présidente de la Commission électorale centrale (CEC) de la LPR.


Il est à noter que toutes les commissions de circonscription ont déjà reçu des bulletins de vote et l’équipement technologique nécessaire. Au total, 461 commissions ont été formées dans la LPR.  Le vote aura lieu aux mêmes dates dans les régions de Zaporijia et de Kherson.

La difficulté de ce référendum est d’assurer la sécurité des habitants. En effet, la veille du vote le 22 septembre, Le journaliste Maxim Altoury a fait état de frappes des forces armées ukrainiennes, six personnes ont été tuées au marché couvert du centre de Donetsk. Ce projet de référendum a été condamné par Kiev et ses alliés occidentaux, d’où le silence des médias français sur cette tuerie. Josep Borrell, haut représentant de l’Union européenne, avait prévenu « L’Union européenne ne respectera pas le référendum et sanctionnera les Ukrainiens voulant devenir russes. » Voici le résultat, parmi les six victimes, Maxime, 14 ans, qui était assis dans le bus est décédé. Sa mère, arrivée rapidement sur place, est en état de choc.

Ella Pamfilova, présidente de la Commission électorale centrale de la fédération de Russie, a tenu ces quelques mots, postés sur Telegram, la veille du vote :

Chers collègues très respectés, nos frères et sœurs !

En ce moment, avec vous, nous vivons l’un des moments les plus importants non seulement de notre vie, mais aussi de l’histoire. À partir de demain, les habitants des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, des régions de Zaporijia et de Kherson pourront voter lors de référendums qui détermineront ce que sera notre avenir !
Je sais de première main comment se sont déroulés les préparatifs des référendums, car nous nous sommes rencontrés, nous avons parlé et appris les uns des autres. Souvent les larmes aux yeux…

Je sais que c’est dur pour vous à cause des épreuves insupportables tombées sur votre destin. Mais, malgré tout, vous suivez avec confiance le chemin pour surmonter ces épreuves. Il n’y a pas de peur dans vos yeux, mais seulement de la confiance en l’avenir et je m’incline devant votre courage et votre détermination !

Les commissions électorales de votre pays natal devront voter dans les conditions les plus difficiles, à cause des « élites » pourries de l’Occident russophobe qui essaient de vous faire taire, pour convaincre le monde que vous n’existez pas. Et plus ils essaient, plus il est évident que cela ne fonctionnera pas.
A votre invitation, nous avons envoyé des représentants du système électoral russe pour observer le vote dans les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, les régions de Zaporijia et de Kherson.
Quant à vos compatriotes qui, par la force du destin, se sont retrouvés en Russie, la Commission électorale centrale de Russie et nos collègues des régions apporteront toute l’assistance nécessaire pour que chacun d’eux puisse également voter.

Je vous souhaite sincèrement de voter avec succès ! Vous avez fait un travail incroyable, formidable, ce n’est qu’un pas, mais c’est un pas décisif…

Prenez soin de vous ! Pour  la vérité ! Pour la VICTOIRE !

Le Média en 4-4-2

partage cet article !