François Braun, ministre de la Santé, face au Sénat : la variole du singe est une arme chimique et son vaccin est secret défense !

Décryptage, Politique, Santé

mise à jour le 15/07/22

Le 13 juillet 2022, le ministre de la Santé soutient au Sénat un projet de loi sanitaire bien édulcoré par les députés. François Braun tente de revenir sur la version d'origine et de répondre intelligemment aux sénateurs. Mais qui aura eu envie de l'écouter jusqu'au bout ? Eh bien ! Le Média en 4-4-2 l'a fait. Et ce n'est pas triste. On vous résume. Ça ne vous prendra qu'un peu plus de deux minutes à lire. Après vous pourrez retourner dans la vraie vie.

François Braun : La variole du singe est une arme chimique (secret défense !)

La variole du singe préfère la région Île-de-France (569 cas sur 912 pour toute la France), là où les hôpitaux sont proches du pouvoir. La vaccination préventive de 700 cas contacts de cas de Monkeypox bénéficiera du stock d’État secret défense, parce que ce virus est lié à la « problématique » de la variole comme arme chimique, explique le ministre (voir la vidéo : 55’06). Avec François Braun le secret défense est bien gardé !

Florilège des bourdes de François Braun au Sénat

François Braun félicite les 3,4 millions de Français qui se font tester chaque semaine

Le coût d’un test PCR est de 43,89 €, soit un coût global d’environ 145 millions d’euros par semaine. Le nouveau CHU de Reims coûtera 500 millions d’euros. On pourrait en construire un autre chaque mois au lieu de procéder à des tests inutiles.

François Braun est friand de lieux communs : masques, gestes barrières, taux d’incidence, cas, vaccins (évitent les formes graves).

Pourtant le masque pas plus que la vaccination n’évitent la contamination. Pourtant en Israël, en Écosse, des études ont montré que ce sont les vaccinés qui font le plus de formes graves.

François Braun incite les Français à ne pas négliger les traitements par anticorps monoclonaux, comme le Paxlovid

Le Paxlovid® a été commandé en masse : 500 000 doses en 2022, pour 250 millions d’euros, soit 500 € la dose… Les interactions médicamenteuses, bien connues, sont nombreuses. De plus ce médicament est destiné aux personnes fragiles. Or elles sont souvent déjà sous traitement… Donc rien d’étonnant à ce que, le 6 avril 2022, 4 400 doses seulement aient été écoulées (moins de 1% de la commande). Des scientifiques ont alerté sur un rebond de contagiosité des patients traités au Paxlovid®. Il en reste pas mal à écouler. François Braun s’y colle. Pourtant même Le Monde, qui ne peut être taxé de complotisme, affirme l’inefficacité des anticorps monoclonaux.

François Braun : le contrôle numérique — SI-DEP et TousAntiCovid — c’est très bien

La CNIL prend acte des engagements pris pour limiter le recours au fichier SI-DEP à la gestion des résultats de dépistage et de ne pas l’utiliser pour contrôler les mesures de quarantaine. Les données personnelles de 700 000 assurés ont été volées l’an dernier. Des pannes à répétition bloquent la production de QR Codes.
S’agissant de l’évaluation de l’application TousAntiCovid, lancée après l’échec de StopCovid, la CNIL estime que le contact tracing a une utilité marginale. En raison de l’obligation de détenir un Smartphone (de préférence Android), d’activer le Bluetooth en permanence, et d’avoir mis à jour leur situation médicale pour activer la transmission à distance depuis l’application… peu d’utilisateurs ont finalement exploité le logiciel à son plein potentiel.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !