Équateur : Après 18 jours de manifestations, les indigènes ont eu raison du gouvernement

Politique

mise à jour le 02/07/22

Après plus de deux semaines de blocages, de grève générale et d’affrontements avec la police et l’armée, les manifestants indigènes sont parvenus jeudi 30 juin à un accord avec le gouvernement équatorien. Leurs revendications portaient sur le coût de la vie. Contre ces intenses protestations, les autorités n’ont pas hésité à faire feu et ont tué six personnes.


Les dix-huit jours de blocages et l’intensité des manifestations ont permis aux indigènes, par la médiation de l’Église, de conclure un accord qui prévoit non seulement la baisse du prix des carburants, mais aussi la réduction de l’extraction pétrolière et minière en Amazonie et la levée de l’État d’urgence.

« Le mouvement indigène considère officiellement que la première étape du #ParoNacionalEcuador est terminée », a tweeté la Conaie, la confédération des indigènes d’Équateur, en soulignant que « le respect des accords et des engagements signés sera évalué dans 90 jours ».

Dans la soirée, des groupes d’indigènes commençaient déjà à plier bagage, suivant le mot d’ordre de leur chef : « Nous sommes fatigués [..], il est temps de rentrer chez nous ».

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !