Alain Fischer : pour les enfants, porter un masque c’est comme un jeu… malgré les suicides

Santé

mise à jour le 12/02/22

Le Pr Alain Fischer est président de la Fondation Edmond de Rothschild — dont fait aussi partie Yves Levy, PDG de l’Inserm. Il est également président du Conseil national d’orientation pour la stratégie vaccinale. Et notre cher Fischer a une expertise toute personnelle pour expliquer le bien-fondé du masque pour les enfants.


Il est pour le port du masque à l’école et la raison est toute simple : « Les enfants s’adaptent mieux aux contraintes que les adultes en général, en médecine c’est absolument évident. » Là, le Pr Fischer a atteint le fameux point Godwin. Il prépare la soumission des futures générations qui seront prêtes à partir en guerre contre ce que le gouvernement désignera : virus, non-vaccinés…

Ce que la psychologue Marie-Estelle Dupont appelle de la maltraitance, Alain Fischer, extrapolant de sa petite-fille, bénéficiant d’un milieu privilégié, à l’ensemble des écoliers, le définit comme un jeu. « Le masque, à l’enfant, cela ne lui pose aucun problème. À la limite, cela peut être un jeu. » (Audition à la commission des affaires sociales du 9 février 2022, 12.45.23 sur la vidéo).

Faute de manifester leur colère envers les contraintes et ceux qui les appliquent, les enfants et les ados la retournent contre eux-mêmes. En témoignent suicides et dépression en augmentation selon le Conseil scientifique dont le président Jean-François Delfraissy, n’est pourtant pas un complotiste. Quant au virus, il a disparu de la circulation. Les médias se contentent de compter les taux d’incidence, mais combien de morts parmi les moins de vingt ans ? Aucun. La maltraitance gouvernementale envers les plus jeunes continue, les suicides continuent, les dépressions battent des records, mais tout va bien pour Alain Fischer, puisque les enfants adorent le masque. La preuve en vidéo :

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !