1979 : Jacques Attali prévoit la dictature sanitaire et son passeport

mise à jour le 29/12/20

En 1979 dans l’émission Parlons de médecine présentée par Jean Paul Escande, Jacques Attali dévoilait de façon très satisfaite le plan macabre qui nous était destiné, à savoir cette dictature sanitaire et cet esclavage consenti. L’homme de l’ombre de tous les présidents depuis Mitterrand n’est pourtant pas un prophète comme certains pourraient le croire maladroitement, puisqu’il est à la manœuvre pour mener ce projet maléfique, un projet qui va avoir du mal à émerger à cause de ceux qui refusent cet esclavage pour l’humanité.

« On aura demain, aux États-Unis ou en Europe, une carte comme ça, « carte d’identité de la santé », carte d’identité que chacun aura et qui contient l’essentiel de votre histoire médicale, qu’est-ce vous avez le droit de faire ou de ne pas faire, les maladies pour lesquelles vous êtes prédisposé, ce qui vous permettra de faire ou de ne pas faire certains métiers…. »

Dans cet extrait, Jacques Attali nous explique le concept même de liberté qui va devenir de plus en plus perverti au point de nous mener à l’aliénation suprême, jusqu’à la forme absolue de la dictature, puisque chacun d’entre nous aura librement envie d’être conforme à la norme, envie de se comporter comme un esclave.

Quelques citations de Jacques Attali, par Faits & Documents :

partage cet article !