Jacques Attali parle de l’implantation d’une puce reçue volontairement ou sans le savoir

Ingénierie sociale, Science et technologie

mise à jour le 28/12/21

Sur Public Sénat dans l’émission Conversation d’avenirs, face à la journaliste Stéphanie Bonvicini, Jacques Attali, dans une vidéo du 8 novembre 2008, nous dévoilait le projet de ses copains avec la puce RFID (radio-identification). Une phrase a particulièrement attiré notre attention concernant le consentement éclairé des êtres humains. Une notion rejetée d’un revers de la main par l’homme de l’ombre des présidents depuis Mitterrand : « On peut imaginer que chaque individu accepte volontairement ou sans le savoir, une puce en lui qui contiendrait toute une série d’informations le concernant. »

Version longue :

Le Média en 4-4-2

partage cet article !