Patrick Cohen journaliste-infectiologue-déontologue, etc.

mise à jour le 07/06/21

Patrick-Cohen

Arnaud Lagardère a su déceler la valeur de Patrick Cohen et l’a embauché à Europe1. Pour un salaire qui ne doit être inférieur à celui de son prédécesseur, Thomas Sotto qui émargeait à 455 265 euros net en 2016. Belle réussite pour un cancre recalé à l’entrée du Centre de Formation des Journalistes à Paris et au concours d’entrée de Sciences Po.

La notoire incompétence d’ Arnaud Lagardère l’a amené à brûler l’empire médiatique de son père. Europe1 n’y échappe pas. D’abord en 2019, si les audiences baissent, ce serait la faute des « gros salaires ». Le couperet n’est pas loin de Patrick Cohen, mais Arnaud Lagardère assure ne pas vouloir vendre. 

Bolloré, maître d’Europe1 et de Patrick Cohen

En 2021, Lagardère vend Europe1 à son principal actionnaire (29,2 %), Vincent Bolloré, propriétaire de CNews. Bolloré serait-il, à son tour, tenté de se débarrasser des gros salaires ? C’est en tout cas ce qu’annonce Jean-Marc Morandini (viré d’Europe1 pour affaire de mœurs, mais récupéré sur CNews).

La voix de son maître

Vincent Bolloré est un gros transporteur de vaccins via Bolloré Logistics. Et ça, Patrick Cohen le sait bien. Il va donc s’en servir pour défendre bec et ongles sa lucrative situation. S’il a l’échine souple envers ses maîtres, en revanche il sait être féroce avec ceux dont il pense n’avoir rien à craindre. Yann Moix l’a appris à ses dépens, jusqu’au jour où…

Ceux, comme Didier Raoult qui proposent des traitements pas rentables ne plaisent pas à Bolloré.  Eh bien ! à Patrick Cohen non plus. N’étant pas scientifique, il va d’abord devoir se contenter de l’insulte personnelle. Dans « C à vous », il se « paye le Pr Raoult, dénonçant son égo, sa suffisance, ses erreurs et son mépris des autres ».

 

Ethique ne rime pas avec Bik

Il en remet une couche avec l’aide d’une pseudo-scientifique, Elisabeth Bik, qui a relevé cinq erreurs sur 3 500 publications du Pr Raoult : «  Est-ce qu’une autorité de contrôle va enquêter sur la soixantaine de falsifications révélées par Elisabeth Bik ? Est-ce que le ministre de la Santé trouve que l’argent public a été bien utilisé ? (…) Est-ce qu’Emmanuel Macron pense qu’il a servi la science et l’intérêt publique en donnant son onction à Didier Raoult à Marseille devant les caméras ? »

Qui est cette (presque) parfaite inconnue du monde scientifique ?

En 2016, Elisabeth Bik travaille comme directrice scientifique chez uBiome, une société spécialisée dans le séquençage du microbiome humain. Elle quitte la start-up avant poursuites pour surfacturations et ventes forcées. La Securites and exchange commission (SEC) déclare, après enquête, que le business d’uBiome est une « imposture »Après son départ d’uBiome, comment Elisabeth Bik a-t-elle gagné sa vie ? Qui la finance ? Et quelle force surhumaine lui a permis, comme elle l’affirme, d’analyser l’intégrité de 100 000 publications scientifiques ? 

Lassés, les Prs Perronne et Raoult ont fini par porter plainte contre elle pour harcèlement répété et tentative d’extorsion de fonds.

Voilà dans quel marigot navigue Patrick Cohen. Ce n’est pas la première fois. Comme on aimerait que lui et ses semblables disparaissent de nos écrans. Bah ! il suffit de les laisser éteints.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

partage cet article !