L’agence fédérale des États-Unis (CDC) va enquêter sur le lien entre les AVC et le vaccin Pfizer

Santé

mise à jour le 16/01/23

D’après FoxNews, les Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC) ont annoncé qu’un signal de sécurité préliminaire concernant le vaccin COVID-19 a été identifié et qu’ils enquêtaient sur la question de savoir si le vaccin Pfizer augmente le risque d’accident vasculaire cérébral chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Selon les CDC, un accident vasculaire cérébral ischémique « se produit lorsque des caillots sanguins ou d’autres particules obstruent les vaisseaux sanguins qui vont au cerveau. »

Pour être clair, une enquête est en cours pour déterminer si un lien existe entre le vaccin Pfizer et les accidents vasculaires cérébraux chez les personnes âgées de 65 ans et plus, suite à un nombre suffisant de cas rapportés après la vaccination. « Suite à la disponibilité et à l’utilisation des vaccins COVID-19 bivalents mis à jour, le système de surveillance en temps réel de la sécurité des vaccins des CDC, le Vaccine Safety Datalink (VSD), a rempli les critères statistiques pour entamer une enquête supplémentaire pour déterminer s’il existe un risque de sécurité pour les accidents vasculaires cérébraux ischémiques chez les personnes âgées de 65 ans et plus qui ont reçu le vaccin COVID-19 Pfizer« , ont déclaré les CDC.

L’enquête menée par le Vaccine Safety Datalink Project (VSD) qui étudie les effets indésirables des vaccins se pose la question de savoir si les personnes âgées de 65 ans et plus qui ont reçu le vaccin COVID-19 Pfizer-BioNTech, bivalent, étaient plus susceptibles d’avoir un accident vasculaire cérébral ischémique dans les 21 jours suivant la vaccination par rapport aux jours 22-44 suivant la vaccination.

Traduction Le Média en 4-4-2.

partage cet article !