Enfance & Libertés : « Nous constatons la souffrance générée par les politiques gouvernementales et leur application parfois excessive sur le terrain scolaire »

Portraits

mise à jour le 02/12/22

A travers la série « Collectifs en action », Le Média en 4-4-2 donne la parole à ceux qui se mobilisent et se battent sur le terrain pour la construction d’un monde nouveau. Chaque collectif a sa vision, ses idées et ses méthodes ; cette multitude de solutions proposées permet à chaque citoyen qui souhaite s’engager de trouver le chemin qui est le sien. Pour ce septième épisode de la série, place à Enfance & Libertés.


Le Média en 4-4-2 : Bonjour, et merci d’avoir répondu à l’invitation du Média en 4-4-2. Pouvez-vous vous présenter en 4-4-2, c’est-à-dire de manière concise et efficace ?

Enfance & Libertés : Créée en juillet 2021, Enfance & Libertés est une association issue du rassemblement de parents et d’enseignants de toute la France. Elle a pour objet de veiller au respect des droits des enfants, à leur bien-être et à leur santé physique et mentale, notamment en milieu scolaire.

 

Le Média en 4-4-2 : Quand et comment votre collectif est-il né ?

Enfance & Libertés : Enfance & Libertés a été créé pour alerter sur les effets délétères et la souffrance générés par l’application du protocole sanitaire en milieu scolaire, en particulier par le port du masque obligatoire. Et pour tenter d’y remédier autant que possible. L’incapacité des canaux existants (fédérations de parents d’élèves existantes, élus locaux et nationaux, etc.) à relayer ces préoccupations et ouvrir ce débat a rendu nécessaire la création d’une nouvelle structure pour fédérer et porter la voix de nombreux enfants, parents et enseignants.

Le Média en 4-4-2 : Quel est l’objectif d’Enfance & Libertés ?

Enfance & Libertés : L’objectif premier d’Enfance & Libertés est de remettre l’intérêt supérieur de l’enfant au cœur des politiques qui touchent les enfants et les adolescents. Nous veillons également au respect de l’autorité parentale, qui est un principe fondamental formalisé par l’article 371-1 du Code civil, et par l’article 5 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE).

Le Média en 4-4-2 : Comment vous organisez-vous ?

Enfance & Libertés : Au niveau national, l’association est organisée en pôles thématiques (Médiation & juridique, Communication, Relations élus, Instruction en famille, Relations internationales, etc.). Sur les territoires, elle est structurée en antennes locales et collectifs locaux qui permettent aux parents de se mettre en relation, et également d’accueillir de nouveaux parents jusqu’alors isolés.

Le Média en 4-4-2 : Pouvez-vous nous parler de vos actions concrètes sur le terrain en nous donnant des exemples ?

Enfance & Libertés : Au quotidien, nous soutenons et accompagnons des familles en difficulté face aux abus de droit de certains établissements. Dans ces situations, nous intervenons pour clarifier et rappeler la loi aux fonctionnaires concernés, conduire une démarche de médiation avec les établissements et parents, et soutenir les parents, si besoin, mener des actions juridiques.
Nous menons également d’autres actions :
Plateforme Web pour diffuser des informations les plus objectives possibles (sans conflit d’intérêt), variées et sourcées, concernant la thématique sanitaire à l’école, la pédagogie et l’instruction en famille ;
• Mise en relation de familles au niveau local ;
• Actions juridiques collectives devant le Conseil d’État et la Cour européenne des droits de l’Homme ;
• Sur le plan institutionnel : contact et collaboration avec les élus, au niveau local et national, pour influencer le cadre législatif ;
• Mise en relation avec d’autres collectifs et associations œuvrant pour les enfants ;
Plateforme d’accompagnement IEF Instruction en Famille pour accompagner les familles qui ont choisi ce mode d’instruction, souvent en raison de la dégradation des conditions d’enseignement dans l’Éducation nationale.

 

Le Média en 4-4-2 : Quelles sont les principales difficultés rencontrées au quotidien ?

Enfance & Libertés : Au quotidien, nous constatons la souffrance, voire la détresse générée par les politiques gouvernementales et leur application parfois excessive sur le terrain scolaire. Par exemple :
• Attitude autoritaire de certains fonctionnaires (enseignants, chefs d’établissement, inspection académique) qui outrepassent leurs prérogatives et le cadre légal ;
• Simples recommandations (comme c’est le cas pour le protocole sanitaire à l’école) transformées en obligations appliquées avec intransigeance et sans discernement ;
• Refus illégaux de certificats médicaux ;
• Discrimination vaccinale, notamment pour les voyages scolaires.
Face à ces abus, la principale difficulté est que souvent les parents sont isolés localement et méconnaissent leurs droits piétinés par l’administration scolaire.

Le Média en 4-4-2 : Comment voyez-vous l’évolution de Enfance & Libertés dans les prochaines années ? Y a-t-il des évolutions prévues ?

Enfance & Libertés : Le relatif relâchement de la pression sanitaire actuel permet à l’association d’adapter et d’élargir son action dans une perspective à plus long terme, en cohérence avec ses valeurs fondatrices :
• Vigilance sur l’évolution des mesures sanitaires, afin d’éviter le retour de restrictions disproportionnées, et également la banalisation de mesures que le contexte sanitaire rendrait injustifiées.
• Soutien des modes d’instruction respectueux du bien-être des enfants, et propices à leur épanouissement : l’IEF, approches éducatives innovantes, création de nouvelles écoles hors contrat, etc.
• Vigilance sur certaines nouvelles orientations « ambiguës » impulsées au sein de l’Éducation nationale : bracelets connectés, cours sur la vaccination, enseignements polémiques ou dogmatiques.
• Coopération avec d’autres associations et collectifs de parents, enseignants ou professionnels de santé, œuvrant pour les enfants.

Le Média en 4-4-2 : Merci  pour le temps que vous nous avez consacré ! Nous vous laissons le mot de la fin.

Enfance & Libertés : Un immense merci au Média en 4-4-2 de relayer l’action des nombreux collectifs et associations œuvrant pour un monde plus harmonieux. La crise sanitaire a agi comme un révélateur et accéléré la dégradation qui mine l’Éducation nationale depuis une dizaine d’années. Cet épisode douloureux, au sujet duquel nous restons vigilants, aura malgré tout contribué à l’émergence d’une nouvelle dynamique déterminée à remettre l’intérêt supérieur de l’enfant au cœur de politiques éducatives. Nous constatons de nombreuses initiatives dans les écoles et des créations de nouvelles solutions éducatives, heureusement porteuses de sens pour l’avenir de nos enfants et adolescents. L’enjeu est important : l’éducation détermine le bien-être des enfants et des adultes qu’ils deviendront, et façonne l’avenir de nos sociétés.

Retrouvez Enfances & Libertés sur leur site internet.
Pour adhérer à l’association, c’est par ici.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !