Covid-19 : 50 000 bars et restaurants défient le gouvernement italien et décident d’ouvrir midi et soir

Économie

mise à jour le 17/01/21

Italie

Il s’agit d’une initiative à laquelle plus de 50 000 restaurateurs ont déjà adhéré dans toute l’Italie et qui vise, à travers une manifestation pacifique de désobéissance civile, à s’opposer aux restrictions insensées qui ont dévasté le secteur de la restauration avec des dommages incalculables à l’ensemble de la filière.

L’initiative IoApro [Moi, j’ouvre] est lancée sur les réseaux sociaux depuis déjà plusieurs jours et invite les restaurateurs à rester ouverts jusqu’au couvre-feu au lieu de fermer à 18 heures comme l’impose l’exécutif actuel.

De nombreux restaurateurs depuis vendredi soir 15 janvier, ne baisseront pas leur rideau de fer, mais continueront à proposer leurs services aux clients dans le respect des règles de sécurité anti-Covid, comme l’utilisation du masque et le nombre limité de clients à table.

Les restaurateurs qui resteront ouverts expliquent :

« C’est une question de survie, on est déjà au point de non-retour, mais on essaiera quand même. »

C’est Umberto Carriera, entre autres, qui explique comment se déroulera l’initiative de désobéissance civile à laquelle environ 50 000 restaurateurs ont adhéré. Il est le propriétaire du restaurant de Pesaro qui à plusieurs reprises est resté ouvert malgré les interdictions, collectant amendes et suspensions.

Carriera se bat, comme des milliers d’autres restaurateurs, pour défendre le droit au travail inscrit dans la Constitution italienne etdéclare : « Si la police arrive, nous prendrons l’amende et la mettrons dans le tiroir, nous prendrons également les amendes infligées à nos clients, nous ferons des milliers de contestations. »

Désobéissance civile massive en Italie, un triomphe !

Création d’un fonds d’assistance juridique aux restaurateurs et aux clients qui adhèrent à l’initiative

Le problème des amendes et des recours ne peut certainement pas être ignoré, car il est évident que, surtout en ces temps, payer de lourdes amendes pour exercer son propre droit sacro-saint n’est pas exactement la plus attrayante des perspectives.

Pour soutenir à la fois les commerçants et les clients qui rejoignent l’initiative IoApro1501 , il y aura le fonds NoBufale, qui sera du côté de ceux qui participent à l’action de désobéissance civile avec leur équipe d’avocats.

L’initiative IoApro invite les restaurateurs de toute l’Italie à rester ouverts à partir du vendredi 15 janvier,  veille de l’entrée en vigueur du nouveau Dpcm [NDT : décret du Premier ministre] avec lequel des restrictions supplémentaires et plus strictes sont introduites pour les bars et restaurants.

Sur le site NoBufale.it, nous lisons que « les organisateurs garantissent une assistance juridique tant aux entreprises participantes qu’aux clients en cas de sanctions ». Plus d’informations sur l’initiative peuvent également être trouvées en visitant la page Facebook officielle de l’ initiative, de plus « sur le groupe national Telegram il y a la liste complète des groupes régionaux et provinciaux d’activités qui s’organisent pour garantir le service et participer à l’action de désobéissance civile».

Milan, Modène, Pesaro et Reggio Emilia sont les villes avec le plus de membres

Dans un Facebook direct organisé par Matteo Salvini, secrétaire fédéral de la Ligue du Nord, pour présenter l’initiative, Carriera a évoqué « plus de 60 000 entreprises » prêtes à y participer.

« Nous ouvrons vendredi », explique le restaurateur, « sinon nous ne rouvrirons plus ».

Il y a des adhésions un peu dans toute l’Italie, mais dans certaines villes en particulier les adhésions enregistrées sont particulièrement nombreuses. Parmi les villes où l’initiative a rencontré plus d’adhésions, nous avons Milan, Modène, Pesaro et Reggio Emilia.

Carriera, dans la promotion de l’initiative dans la vidéo, explique qu’« une enquête épidémiologique n’a jamais été présentée qui confirme les infections dans les locaux, contrairement à ce qui peut arriver dans les transports en commun ou les supermarchés. Nous voulons pouvoir travailler ».

Par ailleurs, l’action de désobéissance civile qui débutera vendredi soir et dans les jours et semaines à venir pourrait également être étendue à d’autres catégories lésées par les restrictions imposées par le gouvernement dans la maladroite tentative de contenir la propagation de l’infection.

Les organisateurs de l’initiative IoApro le font savoir.

« Des milliers de personnes nous contactent, y compris les salles de sport, les piscines et le monde du spectacle. Et les citoyens nous soutiennent également, nous demandant de rouvrir », explique Carriera.

– Source : Stasera 15 gennaio 50 mila bar e ristoranti aperti anche per cena con l’iniziativa « io apro »
– Une traduction du « Média en 4-4-2 »

partage cet article !