Couvre-feu trop « contraignant » : soixante-cinq sénateurs demandent l’ouverture des restaurants à midi

19 février 2021 | Économie, Santé, Société

Fermez vos gueules

Soixante-cinq sénateurs français ont adressé une lettre à Emmanuel Macron pour « alerter sur la détresse financière et psychologique » des restaurateurs. Les élus invitent le président à « réexaminer la demande de réouverture des restaurants » à l’heure du déjeuner.

Trois mois après sa première prise de parole en faveur des restaurants, bars et cafés, le sénateur centriste Pierre-Antoine Lévi récidive et demande une réponse claire à Emmanuel Macron. En novembre 2020, trente-trois de ses pairs avaient soutenu la démarche du représentant de Tarn-et-Garonne. Face au mutisme présidentiel, la colère fait boule de neige. Ce sont désormais 65 sénateurs qui demandent « la réouverture des restaurants sur le temps de midi ».

« Aujourd’hui, interpellé par énormément de restaurateurs qui n’ont aucune visibilité sur la date ou l’échéance de l’éventuelle réouverture, je demande qu’on réétudie leur situation », explique Pierre-Antoine Lévi

Le sénateur considère que « rien ne prouve que les contaminations se passent au restaurant ». Et ce malgré l’étude de l’Institut Pasteur, « qui a montré ses limites ». Le document en question a placé les restaurants dans la liste des endroits exposant à un risque élevé d’infection. Il postule que « les repas jouent un rôle central » dans les contaminations et restent un facteur d’« augmentation du risque d’être infecté par le SARS-CoV-2 ».

« Les restaurants sont fermés depuis trois mois et demi. Mais il y a toujours autant de cas [NDLR : de contamination] », rétorque le sénateur de Tarn-et-Garonne.

Lire la suite de l’article…