700 étudiants font la queue à la soupe populaire : « Ce midi, je ne vais pas manger, je me réserve pour ce soir. »

Économie, Santé

mise à jour le 25/01/23

Les images de cette longue file d'attente sont choquantes, les propos qui y sont tenus semblent sortis d'un autre temps, d'une autre époque... Cela se déroule en France en l'année 2023 et la distribution des repas a doublé en un an.

C’est dans un froid glacial que des étudiants du 13ème arrondissement de Paris se tournent vers des soupes populaires pour se nourrir en raison de la hausse des coûts de la vie. Selon les organisateurs, ils ont distribué des repas à environ 700 personnes lors de la dernière distribution « Aujourd’hui, nous sommes à environ 700 personnes par distribution. Et pour donner un ordre d’idée, il y a encore un an, nous étions plutôt à 300 ou 400 personnes. »


Les étudiants reçoivent des fruits et des légumes frais, bio pour certains, ainsi que des plats et des denrées de récupération. Certains étudiants ont déclaré qu’ils sautaient régulièrement des repas pour économiser de l’argent et ont décrit des difficultés financières « Ce midi, je ne vais pas manger, je vais plutôt me réserver pour ce soir et c’est quelque chose que je fais régulièrement, au moins trois ou quatre fois par semaine. » Ces soupes populaires sont vues comme un moyen de pallier aux difficultés et certains étudiants se demandent comment ils pourraient s’en sortir sans ces initiatives.

Pour Linkee, l’organisation venant en aide aux plus démunis, les témoignages deviennent de plus en plus inquéitant « Je saute systématiquement le déjeuner et des fois même je reste jusqu’à 16h sans rien manger. » Manon, 23 ans, étudiante en Langues étrangères appliquées à Paris.
Le temps passe, les promesses du président Macron se succèdent mais les étudiants français se retrouvent encore dans l’incapacité de se nourrir de manière adéquate alors que des scandales de corruption impliquant des oligarques ukrainiens qui s’enrichissent aux dépens de la France continuent d’éclater.

Le Média en 4-4-2.


Chères lectrices, chers lecteurs,

Nous ne recevons aucune aide de la part de l’État français ou de tout autre gouvernement étranger, nous ne sommes pas soutenus par la publicité et n’avons pas de mécène qui nous finance avec des millions. Nous sommes un média créé par le peuple et pour le peuple. Nous sommes une organisation indépendante. Notre seul objectif est de servir la communauté sans être influencés par des intérêts extérieurs.

Notre indépendance a un coût et nous sommes entièrement financés par les dons de personnes comme vous. Si vous appréciez notre travail et que vous souhaitez nous aider à continuer à offrir une information de qualité, nous vous invitons à faire un don.

Votre contribution, quelle que soit sa taille, nous permettra de couvrir des sujets importants qui peuvent parfois être ignorés par les médias traditionnels. Grâce à votre soutien, nous pourrons continuer à être un média créé par le peuple et pour le peuple.

Nous espérons sincèrement que vous serez en mesure de nous soutenir dans notre mission et nous vous remercions de tout cœur pour votre générosité.

Pour nous soutenir financièrement :

De l’équipe du Média en 4-4-2.


 

partage cet article !