Covid-19 : à Hong Kong des enfants sont attachés et isolés de leurs parents

21 avril 2021 | Politique, Santé, Société

Les autorités hongkongaises assument cette pratique qu’ils justifient « pour la sécurité et le bien-être des patients ». Mais la colère de la population commence à monter et les consulats étrangers s’inquiètent.

Les personnes « contacts proches » sont envoyées pour deux semaines dans des camps de quarantaine

Quiconque est testé positif au coronavirus est immédiatement hospitalisé à l’isolement. Les personnes considérées comme des « contacts proches » sont envoyées pour deux semaines dans des camps de quarantaine gérés par le gouvernement. Enfin, la plupart des personnes entrant sur le territoire doivent observer une quarantaine de trois semaines dans des hôtels dédiés, à leurs frais.

Des unités d’isolement où l’on attache les enfants

Sur les réseaux sociaux, la colère monte en raison de la pratique consistant à séparer les enfants de leurs parents dans les unités d’isolement. Certains font état de mères qui n’ont plus eu le droit d’allaiter et de bambins attachés à leur lit pour les tenir en place.

Le gouvernement hongkongais a multiplié cette semaine les communiqués pour justifier sa politique.

« D’une façon générale, l’hôpital n’envisagera l’application de moyens de contention physique sur des patients en pédiatrie que pour la sécurité et le bien-être des patients », a annoncé mercredi soir dans un communiqué l’autorité hospitalière.

Elle a précisé que les parents ayant été testés négatifs au coronavirus sont généralement autorisés à accompagner leurs enfants contaminés. Mais c’est loin d’être toujours le cas. Et des exemples existent de parents placés à l’isolement dans un endroit différent de celui de leurs enfants.