Confinement le week-end : pas d’alerte Covid selon les médecins de terrain « Sentinelles »

Santé

mise à jour le 02/03/21

Dr Marianne Sarazin du réseau Sentinelle :
« Cette épidémie ne tue pas des millions de personnes, relativisons, même si chaque décès est une douleur. Les axes économique et psychologique ont été oubliés pendant le confinement. »

COVID-19, Grippe : surveillance effectuée par le réseau Sentinelles

En mars 2020, suite à l’émergence du SARS-CoV-2 (COVID-19), la surveillance Sentinelles a évolué. La surveilllance des « syndromes grippaux » (fièvre supérieure à 39°C, d’apparition brutale, accompagnée de myalgies et de signes respiratoires) a été remplacée par celle des « infections respiratoires aiguës » (IRA) (apparition brutale de fièvre, ou sensation de fièvre, et de signes respiratoires). Cette surveillance réalisée en collaboration avec Santé publique France, le Centre National de Référence des infections respiratoires (Institut Pasteur et Hospices civils de Lyon) et l’Université de Corse permet de suivre l’évolution de la pandémie de Covid-19, ainsi que les épidémies dues aux autres virus respiratoires (grippe, VRS, rhinovirus et métapneumovirus notamment).

partage cet article !