L’Australie sombre dans une dictature sanitaire effroyable

Politique

mise à jour le 11/09/21

Nous sommes sur la chaîne d’information 9 News Sydney. La présentatrice adopte un ton extrêmement grave face à une situation de crime extrême. Un homme qui éternue avec le nez qui coule est recherché par la police australienne. Son crime ? Anthony Karam a été testé positif au COVID-19. Les caméras de surveillance, installées dans l’ascenseur d’un immeuble, montrent l’homme de 27 ans qui a éternué. Sa tenue vestimentaire — en peignoir — ne semble pas montrer un homme qui cherche à fuir ou préparer un braquage, mais plutôt récupérer ce qu’il y a dans sa boîte aux lettres. Pourtant il est recherché comme un fugitif : son portrait, son nom, son âge, son adresse sont divulgués dans tout le pays, la chasse est ouverte :

Anthony Karam, fugitif en peignoir

« La police de NSW a émis un mandat d’arrêt contre Anthony pour non-respect de l’ordre de santé publique. Anthony est décrit comme étant d’apparence méditerranéenne — moyen-orientale, avec un teint olive —, environ 1,70 m de haut et une carrure mince. Il a de courts cheveux noirs, des yeux marron, une barbe et une moustache… La police lance un appel à l’aide publique pour localiser un homme de 27 ans, Anthony Karam, recherché en vertu d’un mandat d’arrêt. Quiconque voit Anthony est prié de ne pas l’approcher, mais d’appeler immédiatement Triple Zero (000).… Toute personne ayant des informations sur l’endroit où se trouve Anthony est priée de contacter Échec au crime : 1800 333 000 ou https://nsw.crimestoppers.com.au. Les informations sont traitées de manière strictement confidentielle. Il est rappelé au public de ne pas signaler les crimes via les pages de médias sociaux de la police de NSW. »

Plus loin dans la vidéo, on sent que la folie a prit le pas sur la raison. C’est un groupe de huit adolescents qui sont arrêtés et menottés à la suite d’une fête après la tombée de la nuit. Ils auront une amende de 1000 dollars. Un joueur de la National Rugby League sera lui aussi inquiété après avoir rendu visite à un ami. Des accusations criminelles pourrait être portées contre lui.

Pour ceux qui ne veulent pas de ce monde, sachez que c’est notre avenir et qu’il faut descendre dans la rue, sinon c’est la fin.

Marcel D. pour Le Média en 4-4-2 .

partage cet article !