Emmanuel Macron dit avoir emmerdé les non-vaccinés de manière affectueuse

Politique

mise à jour le 12/04/22

Au lendemain d’une victoire qui le mène au second tour avec 28,2 % des voix, Macron se retrouvera face à Marine Le Pen qui a obtenu 23 %. Le président Emmanuel Macron revient (voir vidéo ci-dessous) sur l’insulte qu’il a proférée à l’encontre des Français non-vaccinés. Il n’hésitera pas à afficher un large sourire tout en minimisant et s’amusant de la situation face à son interlocutrice.


Avant le débat tant attendu entre les deux candidats, Macron s’est rendu dans le Nord-Pas-de-Calais pour son premier déplacement entre deux tours et prépare le terrain — certainement conseillé par le cabinet McKinsey. Lors de ce déplacement, le présidentiable tente de s’expliquer face à une habitante de Denain qui revient sur la phrase insultante « Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder ».

Macron  : « Je n’ai jamais dit que les non-vaccinés étaient des sous-citoyens. »

Habitante : « Emmerder les non-vaccinés, ça vous l’avez dit. »

Macron : « Oui, mais je l’ai dit de manière, entre guillemets, affectueuse. »

Habitante : « Quand quelqu’un me dit ‘je t’emmerde’, excusez-moi, je ne prends pas ça gentiment. »

Le président actuel semble s’amuser de la situation, en totale décalage avec la réalité, car les non-vaccinés, qu’il a décidé d’emmerder, ont perdu leur travail, perdu leur maison… Beaucoup, comme Stéphanie, vivent aujourd’hui avec le RSA : « Pour me nourrir, je vais chercher des paniers repas » ou Sandra infirmière suspendue : « Je n’ai pas droit aux indemnités chômage, mes RTT m’ont été volés par l’hôpital ». Certains sont en dépression et — bien plus grave encore — d’autres se sont donné la mort. L’affection que porte Emmanuel Macron envers les Français est semblable au baiser de Judas.

Emmanuelle, le 5 janvier 2022, Le Parisien
Emmanuel Macron, le 5 janvier 2022 dans Le Parisien

 Le Média en 4-4-2

partage cet article !