Claudine sur RMC : « Après 11 heures aux urgences sans prise en charge, mon mari est mort par terre comme un chien ! »

Santé

mise à jour le 01/06/22

Claudine est une habitante de Rambouillet dans les Yvelines en région Île-de-France. Le 27 mai 2022, elle était invitée à témoigner sur RMC (voir vidéo ci-dessous) dans l’émission Estelle Midi concernant le manque de personnel à l’hôpital. Cette retraitée raconte le cauchemar de la non-prise en charge de son mari aux urgences qui se terminera tragiquement.


Les tragédies se multiplient dans les hôpitaux en France, le témoignage de Claudine dépasse l’entendement. Elle raconte cette journée du jeudi 17 mars 2022 à l’hôpital de Rambouillet : « Mon mari est resté onze heures aux urgences sans prise en charge. Ils l’ont retrouvé mort par terre comme un chien. » Silence sur le plateau, le choc est brutal. L’homme était venu la veille aux urgences pour des douleurs dans le ventre et le dos et était retourné le lendemain pour les mêmes douleurs. L’auditrice raconte avoir demandé que son mari puisse aller à l’hôpital Mignot où le cardiologue suivait son mari, mais l’hôpital de Rambouillet a refusé. « J’ai vécu quarante-sept ans avec cet homme-là, j’ai fait toute ma vie avec mon mari et on [NDLR : l’hôpital] s’est juste excusé. Moi je n’accepte pas… On l’avait dit la veille, pourquoi ils l’ont pas pris ? Y’a même des gens qui voulaient lui laisser leur place, mais le personnel a dit : il attendra son tour, il attendra son tour… Voilà ! Il a attendu son tour et il en est mort ! L’avoir laissé dans l’indifférence, le laisser mourir tout seul, c’est horrible ! »  Mort à 0 h 05. L’hôpital de Rambouillet daignera annoncer le drame à 10 heures du matin.

Le gouvernement continue pourtant de fermer des lits, ne semble pas vouloir faire revenir les soignants suspendus. La surcharge de travail des soignants entraîne un épuisement généralisé et des arrêts maladie qui touchent parfois la moitié du personnel. La maltraitance hospitalière se fait à l’insu des soignants sous l’œil inactif de l’État qui regarde les tragédies s’enchaîner ou accuse les non-vaccinés, les intérimaires, le covid… sans jamais mettre en question sa responsabilité.

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !