Luxembourg : le Dr Ochs accusé d’avoir soigné ses malades du Covid

22 juin 2021 | Santé, Société, Vidéos

Benoit Ochs

« Un généraliste luxembourgeois épinglé après plusieurs plaintes de patients », titre RTL. Vous vous direz : des malades ont été mal soignés et s’en sont plaints à  la Justice. Eh bien, vous aurez totalement tort. D’abord la plainte concerne des propos tenus et le fait d’avoir (bien) soigné des malades. Ensuite la procédure contre le Dr Benoît Ochs ne concerne pas les tribunaux, mais l’Ordre des médecins. La juriste du collège médical a requis un an de suspension d’exercice de la médecine.

Traiter contre le Covid est interdit

L’Ordre des médecins du Luxembourg lui reproche d’avoir soigné et sauvé 500 malades avec le protocole thérapeutique du Pr Raoult. L’ensemble de ses malades se sont remis de leur infection au Covid-19. Il n’y a eu aucun décès. 

Le Dr Benoît Ochs est accusé d’avoir effectué des visites à domicile. Grave erreur ! Il aurait dû recommander à ses patients de s’isoler sans traitement, avec du Doliprane, en attendant l’aggravation. Une procédure imposée par le ministère de la Santé :  « Un traitement spécifique n’existe pas à ce jour, bien que les recherches soient en cours. Le traitement est donc essentiellement symptomatique, c’est-à-dire qu’il s’apparente à celui appliqué pour soigner une toux, pour remédier à des problèmes respiratoires ou pour faire baisser la température. » 

Il n’a pas respecté le code de déontologie médicale, lequel suit les recommandations de Organisation mondiale de la santé (financée par la Fondation Bill et Melinda Gates). L’OMS recommande de ne prendre aucun médicament pour prévenir ou guérir le Covid-19. Rappelons que reconnaître l’existence d’un traitement interdirait la mise sur le marché des vaccins…

Comme l’explique le Dr Pit Buchler, président de l’Ordre : « Il [le Dr Benoît Ochs ] profite en tant que docteur d’une certaine autorité, se proclame scientifique et conteste les faits considérés comme fondés par la communauté scientifique internationale. » Le Dr Pit Buchler oublie que toute  la communauté scientifique internationale n’est pas d’accord avec la position de l’OMS : 4,6 milliards d’individus vivent dans des pays qui autorisent le traitement à l’hydroxychloroquine, selon le Pr Raoult. Une paille ! Ce chiffre a été — un temps — contesté par M. Peiffer-Smadja, pas encore diplômé, mais à l’époque fervent soutien du scandaleux Remdésivir de Gilead.

Il est reproché au Dr Benoît Ochs

– d’avoir affirmé que les masques étaient toxiques, 

– d’avoir manqué de respecter les mesures sanitaires en effectuant des visites à domicile,

– d’avoir un avis très réticent par rapport aux vaccins.

Il lui est en fait reproché d’avoir eu le courage de respecter le serment d’Hippocrate : « Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité. » 

Jugement en première instance  le 14 juillet. Le Dr Benoît Ochs aura la possibilité de faire appel.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.