Dictature Sanitaire : Véronique Lévy dénonce les propagandistes, les roquets aux ordres des technocrates de Bruxelles

22 juillet 2021 | Politique, Société

Voici le texte de Véronique Lévy, celle qui est bien plus que la sœur d’un certain Bernard puisqu’elle est avant tout la sœur de tous les catholiques. En effet, convertie au catholicisme, Véronique est surprenante de par le chemin qui l’a menée vers le Christ. Surprenante aussi par son côté rebelle — la vérité l’oblige à l’être.

Pour les propagandistes, les roquets aux ordres des technocrates de Bruxelles, nous, les défenseurs des droits et de la liberté, nous… Les opposants au passe-droit à condition de conformité sanitaire, nous sommes des « capricieux », des « hystériques Á, des « complotistes », des idiots, des fachos, des antisémites, des réfractaires, des débiles, des incendiaires… Bref, des parias inventés et non répertoriés, échappant au logiciel de contrôle des peuples.

Sanitaire, disent-ils, les scientistes, les politiques, les technocrates et les matons d’une mémoire confisquée… Urgence sanitaire, martèlent-ils… En vérité, pointage : «  vérification d’identité conforme » et uniforme. Les rappels ad vitam des « vaccins » sont les premiers jalons d’une déconstruction de l’échelle mémorielle, une reprogrammation de cette mémoire qui devient propriété d’Etat.

La dictature de la transparence éradique l’ombre, le mystère, le sacré. Mais dire cela, c’est être un dissident; c’est être un hors-la-loi du marché vaccinal; c’est refuser le code barres social à prétexte sanitaire. Au fond, nous, les réfractaires, les humains des interstices et des routes buissonnières, nous sommes les intouchables d’un système qui se rêve infaillible. Nous sommes les parias des moutons branchés, reliés, captés. Et nous leur permettons de croire qu’ils sont les privilégiés du monde d’après. Ils sont les esclaves de la bête de l’Évènement en marche.

Nous sommes les survivants de ce monde où il y a encore des mains qui se cherchent, des pourquoi et des larmes de joie. Nous sommes la mémoire des sanctuaires rendus à la nuit d’une gestation silencieuse. Nous sommes les grains de sable désorganisant les rouages de leur mémoire artificielle. Nous sommes les Terminators de l’inhumain. Les éveilleurs d’une nouvelle aurore.

Véronique Jeanne Lévy que vous pouvez retrouver sur son facebook !