Suède et Finlande postuleront conjointement à l’Otan le 18 mai

Politique

mise à jour le 18/05/22

Selon RIA Novosti, la Première ministre suédoise Magdalena Andersson a parlé des projets de Stockholm et d’Helsinki de demander simultanément l’adhésion à l’Otan le 18 mai. « Nous allons déposer conjointement une candidature à l’Otan demain », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.


Dimanche dernier, le Parti social-démocrate suédois au pouvoir a annoncé sa décision de demander son adhésion à l’Alliance de l’Atlantique Nord, notant que si elle était approuvée, il s’opposerait au déploiement d’armes nucléaires et de bases militaires sur son territoire. Andersson pense que l’adhésion à l’Otan aura un impact positif sur la sécurité du pays et du peuple suédois. Dimanche , la Finlande a également officiellement décidé d’adhérer à l’Otan.
.
La Russie a noté à plusieurs reprises que l’Otan vise la confrontation. L’attaché de presse du président de la Russie, Dmitri Peskov, a souligné que la poursuite de l’expansion de l’alliance n’apportera pas une plus grande sécurité en Europe, car l’alliance a un caractère agressif. Dans le même temps, il a noté qu’il ne considérait pas l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’Otan comme une menace existentielle pour la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine , lors d’une conversation avec son homologue finlandais Sauli Niiniste, a souligné qu’abandonner la politique traditionnelle de neutralité militaire serait une erreur, car il n’y a aucune menace pour la sécurité de la Finlande. Selon lui, un changement dans la politique étrangère du pays pourrait avoir un impact négatif sur les relations russo-finlandaises, qui se sont construites pendant de nombreuses années dans un esprit de bon voisinage et de coopération en partenariat, et ont été mutuellement bénéfiques.
.
Déclarations de Vladimir Poutine lors d’un sommet de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) :

« L’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan ne constitue pas une menace immédiate (…) mais le déploiement d’infrastructures militaires sur les territoires de ces pays entraînera bien sûr une réponse. L’Otan va au-delà de la région euro-atlantique en s’efforçant de contrôler les situations dans d’autres régions du monde. »

Traduction Le Média en 4-4-2

.

partage cet article !