La Turquie bloque la candidature de la Finlande et de la Suède à l’Otan

Géopolitique

mise à jour le 19/05/22

Selon RIA Novosti, la Turquie a bloqué l’examen des candidatures de la Finlande et de la Suède pour rejoindre l’Otan. Les ambassadeurs de l’Otan se sont rencontrés mercredi pour entamer les pourparlers d’admission le jour même où la Finlande et la Suède ont déposé leurs candidatures, mais l’obstruction d’Ankara a interrompu tout vote.


On note que cela remet en cause la capacité de l’alliance à s’entendre sur la première étape de la candidature des pays scandinaves dans un délai d’une à deux semaines. Problème, pour pouvoir adhérer à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, l’intégralité de ses membres doivent signer et faire ratifier un protocole d’adhésion.

Plus tôt, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a déclaré qu’il ne pouvait pas soutenir l’inclusion de la Suède et de la Finlande dans le bloc militaire, car, dans ce cas, l’organisation deviendrait « un endroit où il y aura de nombreux représentants de terroristes ». Il a rappelé que Ankara avait exigé que Stockholm et Helsinki extradent 33 représentants du PKK et de FETO, mais que cela avait été refusé.

Selon les médias, en échange de l’admission de pays à l’Otan, les autorités turques veulent lever les restrictions sur la participation à l’achat de chasseurs F-16 américains et lever les sanctions sur l’achat de C-400 russes. De plus, la Finlande et la Suède devront reconnaître le PKK comme terroriste et condamner les formations kurdes.

Traduction Le Média en 4-4-2

partage cet article !