Le Québec renonce à taxer ses citoyens non-vaccinés, le « Convoi De La Liberté » fait son effet

Politique, Santé

mise à jour le 03/02/22

Il semble que les camions qui parcourent les routes du Canada ont un effet direct sur les décisions du gouvernement. Malgré la disparition du Premier ministre, le gouvernement québécois prend des décisions et est obligé de lâcher du lest face à la grogne du peuple qui ne fait qu’augmenter chaque jour. Un geste pour apaiser nos cousins canadiens dans l’éventualité de négocier la sortie de Justin Trudeau de son terrier.


Le gouvernement québécois fait finalement marche arrière. Mardi 1er février, il a fait savoir qu’il abandonnait sa « contribution santé », cette taxe qui devait s’appliquer aux personnes non-vaccinées et qui avait été présentée plus tôt au mois de janvier. La mesure avait généré de nombreuses critiques dans la province canadienne francophone. Devant la crainte de voir la population se diviser, François Legault, le Premier ministre du Québec, a donc pris la décision de renoncer à cette disposition.

« On voit la grogne grandir de jour en jour », a-t-il commenté. « Pour faire avancer le Québec dans un climat social serein, je vous annonce que le gouvernement ne va pas déposer ce projet de loi sur la contribution santé » Lire la suite…

Le Média en 4-4-2.

partage cet article !