Di Dongsheng parle Deep State, Chine et Donald Trump

Politique

mise à jour le 21/12/20

Di Dongsheng parle Deep State, Chine et Donald Trump

Di Dongsheng, universitaire chinois spécialisé en relations internationales, professeur et vice-doyen de la School of International Studies de la Renmin University de Chine, évoque Donald Trump et le Deep State…

« Ces gens (le Deep State) ont du avoir l’impression que le monde s’écroulait ou que le ciel leur était tombé sur la tête. Ils ne pouvaient pas croire que quelqu’un comme Trump ait pu être élu et qu’il allait les diriger. »

La vidéo explosive de Di Dongsheng révèle bien plus que ce que Tucker Carlson a exposé hier soir !

Le présentateur de Fox News, Tucker Carlson, a démarré par un reportage explosif lundi soir, dans lequel il a expliqué en détail la grande influence du Parti communiste chinois sur de « vieux amis » au sein de l’élite américaine. Il a montré que Hunter Biden a bien bénéficié de l’« aide » » de Pékin dans l’exploitation de ses entreprises et que Joe Biden est bien celui qu’ils veulent à la Maison-Blanche.

C’est bien ça, la bombe. Mais ce qui manque à l’analyse de Carlson, c’est de constater que Di Dongsheng ne se réjouit pas. Il explique pourquoi la Chine reste dans cette relation, bien qu’il considère que l’arrangement économique global n’est pas favorable à la Chine. En d’autres termes, il ne s’agit pas là d’un homme qui crache le morceau sur le Parti communiste chinois. Il pense au contraire que sans le contrôle que le PCC peut exercer sur les politiques des Etats-Unis, il n’y a aucune raison de continuer à reconnaître le dollar comme monnaie de réserve mondiale.

Il a également évoqué la possibilité que la raison pour laquelle l’économie chinoise connaît actuellement une croissance accélérée — malgré le fait que la plupart des pays du monde, y compris les États-Unis, voient leur économie ralentir à cause du coronavirus — est que le Parti communiste chinois est en train de se « détacher » de l’économie américaine. Leur objectif final est de devenir la seule puissance économique mondiale, et leur homme de paille serait Joe Biden s’il devenait Président.

On comprend mieux maintenant pourquoi les Démocrates, et surtout les pouvoirs qui les soutiennent, étaient prêts à prendre un tel risque et à s’exposer de façon aussi flagrante dans leur tentative de coup d’État. Ils ont refusé de céder malgré la victoire écrasante du président Trump, et ils utilisent toutes les ressources et tous les moyens dont ils disposent aux États-Unis pour y parvenir. C’est-à-dire les Démocrates. Cest-à-dire de nombreux Républicains. C’est-à-dire les grands médias et les Big Tech. Ils mettent tout en œuvre pour essayer d’installer leur leader préféré à la présidence des États-Unis.

Chaque jour, nous nous rapprochons de la conclusion, au-delà de tout doute raisonnable, que le Parti communiste chinois a tiré les ficelles de toute cette décle électorale. Ils sont derrière la fraude électorale et ne craignent pas d’être découverts.

Vidéo originale
– Une traduction du « Média en 4-4-2 »

partage cet article !